Codex : présentation et sommaire

 

                                                                       

 

                                                                               Codex Calixtinus

 

  Le Codex Calixtinus (Saint-Jacques-de-Compostelle, Archives de la Cathédrale, s.n.). C'est un manuscrit illustré du XII° siècle conservé à la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il contient les sermons, miracles et textes liturgiques liés à l'Apôtre Saint Jacques. Il constitue par ailleurs une espèce de guide pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, avec des conseils, descriptions de la route et des oeuvres d'art, ainsi que des habitudes locales des gens qui habitaient tout au long du Chemin.

 

  Sommaire

- 1 Liber Sancti Iacobi

- 2 Structure

  2.1 Lettre du pape Calixte II

  2.2 Livre I - Livre des Liturgies

  2.3 Livre II - Livre des Miracles

  2.4 Livre III - Translation du corps à Saint Jacques de Compostelle

  2.5 Livre IV - Conquêtes de Charlemagne

  2.6 Livre V - Guide du Pèlerin

  2.7 Appendice I - Oeuvres polyphoniques

  2.8 Appendice II

- 3 Histoire

                                                      ----------------------------------------------------------------

 

  Liber Sancti Iacobi

 

  Bien qu'on dénomme parfois le Codex Calixtinus comme Liber Sancti Iacobi, il convient de distinguer les deux concepts. Le Liber Sancti Iacobi représente le contenu du livre, duquel ont été conçus divers manuscrits, dont le plus notable est le Codex Calixtinus conservé à la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle.

 

  La compilation que nous connaissons comme Liber Sancti Iacobi a été rédigée à diverses époques et de forme indépendante, et pourrait être déjà mise en forme vers l'an 1140.

                                                          -----------------------------------------------------------  

 

  Structure

 

  Le Codex Calixtinus comprend cinq livres et deux appendices, avec un total de 225 feuillets de parchemin écrits sur les deux faces, avec une taille de 295 x 214 mm. Sauf exceptions, le texte est toujours à une colonne, avec 34 lignes par page.

 

  La structure du codex est la suivante:

 

  Feuillet - (Numérotation ancienne) - Livre - Titre en latin - Description

 

- f. 1 - 2v - Lettre du pape Calixte II

- f. 2v - 139  - Livre I - Anthologia liturgica - Livre des Liturgies

- f. 139v - 155v - Livre II - De miraculi sancti Jacobi - Livre des Miracles

- f. 156 - 162v - Livre III - Liber de translatione corporis sancti Jacobi ad Compostellam - Translation du corps à Saint Jacques

- f. 163 - 191 (f. 1 - 29) (volume séparé) - Livre IV - Historia Karoli Magni et Rotholandi - Conquêtes de Charlemagne

- f. 192 - 213v (f. 163 - 184v) - Livre V - Iter pro peregrinis ad Compostellam - Guide du Pèlerin

- f. 214 - 219v (f. 185 - 190v) - Appendice I - contient des oeuvres polyphoniques

- f. 220 (f. 191) - (disparu)

- f. 221 - 225 (f. 192 - 196) Appendice II - est posterieur à la rédaction originale du manuscrit

 

  Le premier livre est de caractère liturgique, le second hagiographique, le troisième historique, et le cinquième, qui a obtenu une célébrité majeure, est une espèce de Guide pour le pèlerin.

                                                          ------------------------------------------------------

 

  Lettre du pape Calixte II

 

  Constitue le début du codex, en occupant ses deux premiers feuillets. L'auteur dit être le pape Calixte II, et relate comment il a recueilli de nombreuses attestations de miracles réalisés par l'apôtre Saint Jacques "en parcourant les terroirs et provinces barbares pendant 14 ans". Il explique aussi comment le manuscrit a survécu à tous les dangers possibles, depuis des incendies jusqu'à des inondations. La lettre est adressée à "la très sainte assemblée de la basilique de Cluny" et à "Diego Gelmírez, archevêque de Compostelle".

 

  On croit que les copistes ont inséré cette lettre au début du manuscrit pour donner plus importance à leur travail, l'intervention directe du pape, qui était déjà décédé en 1124, restant complètement écartée.

 

  Contenu

- 1 - Prologue

- 1-2v - Lettre du pape Calixte

                                                      ------------------------------------------------------------

 

  Livre I - Livre des Liturgies

  (Anthologie liturgique)

 

  Il représente presque la moitié de tout le manuscrit, et constitue le noyau du Liber. Il contient les éléments suivants:

• 17 sermons pour les fêtes de Saint Jacques

• 2 récits du martyre de l'apôtre Saint Jacques

• 2 offices: office de la vigile de la fête de Saint Jacques (24 juillet) et office des fêtes de Saint Jacques (25 juillet et 30 décembre).

• 2 messes pour les mêmes jours: Messe de la Vigile de Saint Jacques (24 juillet) et Messe de la festivité de Saint Jacques (25 juillet).

• Instructions pour les messes de chacun des jours de l'octave des fêtes de juillet

• Une messe pour la fête des Miracles (3 octobre)

• Une messe pour la fête de la Translation (30 décembre) et pièces supplémentaires pour l'octave de celle-ci.

les offices comme les messes comportent une notation musicale.

 

  À la fin du Livre I se trouve un supplément grégorien, également avec notation musicale, qui comprend:

• 2 Benedicamus Domine

• 4 conduits

• Une Messe farcie attribuée à Fulbert de Chartres pour son usage à n'importe quelle festivité de Saint Jacques (25 juillet et 30 décembre). Elle est enrichie de tropes et contiendrait des éléments de mise en scène pour une représentation théâtrale de la messe.

 

  L'existence de deux festivités différentes consacrées à l'Apôtre Saint Jacques, le 25 juillet et le 30 décembre, s'explique par l'instauration du rite romain en remplacement du rite hispanique à la fin du XI° siècle. Depuis sa fondation au IX° siècle, l'Église de Saint Jacques a adopté la pratique liturgique en vigueur à ce moment dans l'église hispanique. Dans le calendrier liturgique propre de l'église asturienne-leonaise, on célébrait une unique fête consacrée à Saint Jacques le Majeur le 30 décembre, jour pour lequel on était arrivé à développer une liturgie spécifique. Pourtant, dans le calendrier romain, la fête de Saint Jacques se célébrait le 25 juillet. Avec l'implantation du nouveau rite, l'église compostellane a accepté l'implantation du calendrier romain avec la fête de Saint Jacques le 25 juillet, à condition qu'on conservât aussi la fête du 30 décembre. Ainsi, le 25 juillet est resté pour la célébration de la passion de Saint Jacques, comme dans le reste d'Occident, et le 30 décembre pour la célébration de la vocation et la translation du corps de l'apôtre à Saint Jacques de Compostelle.

 

  Entre les deux fêtes fut implantée postérieurement la fête des miracles de Saint Jacques, le 3 octobre. La fête est attribuée à l'initiative de Saint Anselme, et sera déplacée postérieurement au 5 octobre.

 

  Il convient signaler que l'Office de matines pour les fêtes de Saint Jacques du 25 juillet et le 30 décembre est monastique et non canonique, c'est-à-dire qu'il se compose de 12 (13) antíennes et 12 répons au lieu de 9 antíennes et 9 répons, par le fait qu'il a peut-être été préparé pour l'ancienne communauté monastique de Compostelle au lieu de l'être pour la Cathédrale (voir plus loin, dans l'alinéa de notation musicale, la possibilité de ce que la partie musicale fût préparée par les moines bénédictins de Vézelay).[1]

 

  Contenu:

 

- 2v-3v - Index - Index des 31 chapitres

 

  Sermons et passions

- 4-6v - Chapitre I - Sermon de Bède le Vénérable, prêtre, pour la vigile (24 juillet): Quoniam beati Jacobi vigilias

- 6v-18 - Chapitre II - Exposé du pape Calixte pour la vigile (24 juillet): Vigiliae noctis sacratissimae

- 18 - Chapitre III - 12 Bénédictions du pape Calixte aux leçons de Saint Jacques: Adsit nobis gratia Dei

- 18-19v - Chapitre IV - Prologue de Calixte et passion mineure de Saint Jacques (25 juillet): Gaio quatuor annis

- 19v-24v - Chapitre V - Sermon du pape Calixte pour la passion de Saint Jacques (25 juillet): Celebritatis sacratissime

- 24v-31 - Chapitre VI - Second sermon du même pape Calixte pour le 25 juillet: Spiritali igitur jocunditate

- 31-44v - Chapitre VII - Exposé du même pape Calixte pour le 25 juillet: Adest nobis, dilectissimi fratres

- 44v-47v - Chapitre VIII - Homélie de Bède le Vénérable pour le 25 juillet: Dominus conditor ac redemptor noster

- 47v-53 - Chapitre IX - Prologue de Calixte et passion majeure de Saint Jacques: Post Ascensionem Dominicam ad celos apostolus Domini nostri Ihesu Christi

- 53-55v - Chapitre X - Exposé de Saint Jérome pour le 26 juillet, deuxième jour de l'octave de Saint Jacques: Apostolica sollempnia veneranda

- 55v-57 - Chapitre XI - Exposé du même Saint Jérome pour le 27 juillet, troisième jour de l'octave de Saint Jacques: Quare Petrus et Jacobus

- 57-64 - Chapitre XII - Exposé du pape Calixte pour le 28 juillet, quatrième jour de l'octave de Saint Jacques: Preclara sollempnia

- 64-65 - Chapitre XIII - Exposé de Saint Jérome pour le 29 juillet, cinquième jour de l'octave de Saint Jacques: In presenti capitula ostenditur

- 65v-67 - Chapitre XIV - Homélíe du pape Grégoire pour le 30 juillet, sixième jour de l'octave de Saint Jacques: Quia natalem beati lacobi apostoli et martiris

- 67-71v - Chapitre XV - Sermon de Saint Maxime, évêque, pour le 31 juillet, septième jour de l'octave de Saint Jacques: Exultemus in Domine, dilectissimi, et congruis honoribus

- 72-74 - Chapitre XVI - Exposés des saints Jérome et Maxime pour le 31 juillet, septième jour de l'octave de Saint Jacques: Sollempnitatem hodiernam

- 74-93v - Chapitre XVII - Sermon du pape Calixte pour le 30 décembre: Veneranda dies

- 93v-95 - Chapitre XVIII - Homélíe du pape Grégoire pour le 30 décembre: Audistis, fratres karissimi, quia

- 95-98 - Chapitre XIX - Exposé du pape Calixte pour le 30 décembre: Sollempnia sacra presentia

- 98-101 - Chapitre XX - Exposés des saints Jérome, Augustín, Grégoire et Calixte pour le 5 janvier: Festivitatem electionis et translationis

 

  Offices (avec notation musicale)

- 101 - Chapitre XXI - Capitules du pape Calixte pour la vigile de Saint Jacques et le jour de sa passion (24 et 25 juillet): Iacobus Dei et Domini nostri Ihesu Christi servus

- 101v-103v - Chapitre XXII - Office de la vigile (24 juillet), par Calixte

- 103v-114 - Chapitre XXIII - Office du 25 juillet et du 30 décembre, par Calixte

 

  Messes (avec notation musicale)

- 114-116v - Chapitre XXIV - Messe du pape Calixte pour chanter à la vigile de Saint Jacques (24 juillet) à l'heure de none, avec ses suppléments.

- 116v-118 - Chapitre XXV - Vers (17 différents) du pape Calixte pour chanter à la procession de Saint Jacques dans ses deux solennités (25 juillet et 30 décembre)

- 118-122v - Chapitre XXVI - Messe du même pape Calixte pour le jour de la passion de Saint Jacques (25 juillet), avec ses suppléments.

- 122v - Chapitre XXVII - Messe du même pape Calixte pour la chanter assidument à toutes les messes par les pèlerins de Saint Jacques.

- Chapitre XXVIII - Sept messes du même pape Calixte pour les chanter successivement à chacun des jours de l'octave de la fête de Saint Jacques:

- 122v-124 -  Messe pour le 26 juillet (deuxième jour de l'octave)

- 124-127v -  Messes pour les jours 27, 28, 29, 30, 31 juillet et 1 août

- 128 (joint) - Messe pour la fête des miracles (3 octobre)

- 129 - Chapitre XXIX - Capitules du même pape Calixte pour la translation de Saint Jacques (30 décembre)

- 129v-130r - Chapitre XXX - Messe du pape Calixte pour la chanter à la festivité de la translation de Saint Jacques (Messes du 30 décembre et 5 janvier).

 

  Supplément grégorien (avec notation musicale)

- 130-131 - Benedicamus sancti Iacobi: Exultet celi curia

- 131-132v - 4 conduits de Saint Jacques

- 132v-139 - Chapitre XXXI - Messe farcie de Saint Jacques, qui se peut chanter aux fêtes du 25 juillet et le 30 décembre

- 139 - Benedicamus sancti Iacobi: Regi perennis glorie d'un docteur galicien

                                                              --------------------------------------------------

 

  Livre II - Livre des Miracles

  (De miraculi sancti Jacobi)

 

  Il contient une collection de 22 miracles attribués à l'Apôtre Saint Jacques et réalisés en diverses régions de l'Europe. Par son contenu, il est très similaire aux autres collections de miracles recensées à travers les siècles XI et XII. Il occupe 16 feuillets (f. 139v - 155v) et il est, en ce qui concerne la taille, le deuxième livre le plus petit. Avant les miracles, il comprend un petit prologue - soi-disant écrit par le pape Calixto II - et un index. D'après le codex, les 22 miracles ont été recueillis par le Pape Calixte II (18), Anselme de Canterbury (2), Bède le Vénérable (1) et le maître Hubert (1).

 

  Contenu:

  Les miracles sont les suivants:

 

  Feuillet - Chapitre - Contenu

 

- 139v-140 - Prologue - Argument du pape Calixte

- 140-141 - Index - Index des 22 chapitres de miracles

- 141-155v-  Narration des 22 miracles:

- Chapitre I - Des vingt hommes que l'Apôtre a libérés  de la captivité des moabites. (Pape Calixte)

- Chapitre II - De l'homme dont la mention d'un péché fut effacée par disposition divine sur l'autel de Saint Jacques. (Bède Le Vénérable)

- Chapitre III - De l'enfant que l'Apôtre a ressuscité d'entre les morts dans les Montagnes d'Oca. (Pape Calixte)

- Chapitre IV - Des trente lorrains et du mort que l'Apôtre a porté en une nuit depuis les ports de Cize jusqu'à son monastère. (Maître Hubert, chanoine de Besançon)

- Chapitre V - Du pèlerin pendu que Saint Jacques a sauvé de la mort, bien qu'il fût pendy sur le gibet trente-six jours. (Pape Calixte)

- Chapitre VI - Du poitevin auquel l'Apôtre a donné un ange comme aide, dans la figure d'un âne. (Pape Calixte)

- Chapitre VII - Du marin frison, que l'Apôtre a enlevé de la profondeur de la mer, habillé avec son casque et son bouclier (Pape Calixte)

- Chapitre VIII - De l'évêque qui, sauvé du danger de la mer, a composé un réspons à Saint Jacques. (Pape Calixte)

- Chapitre IX-  Du soldat de Tabaria à qui l'Apôtre a donné pouvoir pour vaincre les turcs, et qu'il a libéré d'une maladie et du danger de la mer. (Pape Calixte)

- Chapitre X - Du pèlerin tombé à la mer que l'Apôtre a porté jusqu'au port en le tenant par la nuque pendant trois jours. (Pape Calixte)

- Chapitre XI - De Bernardo, que l'Apôtre a enlevé miraculeusement de la prison. (Pape Calixte)

- Chapitre XII - Du chevalier que l'Apôtre a délivré d'une maladie par le contact d'une coquille. (Pape Calixte)

- Chapitre XIII - Du chevalier Dalmate, à qui l'Apôtre a rendu justice grâce au pèlerin Raimberto. (Pape Calixte)

- Chapitre XIV - Du commerçant que l'Apôtre a délivré de la prison. (Pape Calixte)

- Chapitre XV - Du chevalier que Saint Jacques a sauvé à la guerre, alors que ses compagnons étaient déjà morts ou faits prisonniers. (Pape Calixte)

- Chapitre XVI - Du chevalier que, à l'agonie de la mort et pressé par les démons, l'Apôtre a libéré  par l'intermédiaire du bâton d'un mendiant et du petit sac d'une jeune femme. (Saint Anselme, archevêque de Canterbury)

- Chapitre XVII - Du pèlerin qui, par amour de l'Apôtre, s'est tué par instigation du diable, et que Saint Jacques a ramené de la mort à la vie, avec l'aide de la sainte mère de Dieu. (Saint Anselme, archevêque de Canterbury)

- Chapitre XVIII - Du comte de Saint Gilles, à qui l'Apôtre a ouvert les portes de fer de son oratoire. (Pape Calixte)

- Chapitre XIX - D'Esteban, évêque grec, à qui Saint Jacques est apparu, et auquel  il a révélé des choses futures inconnues. (Pape Calixte)

- Chapitre XX - De Guillermo, chevalier captif, qu'un comte a frappé sur le cou découvert avec son épée sans pouvoir le blesser. (Pape Calixte)

- Chapitre XXI-  De l'estropié, à qui le saint Apôtre est apparu dans sa basilique, et auquel il a rendu en suivant pleinement la santé. (Pape Calixte)

- Chapitre XXII - De l'homme qui a été vendu treize fois et plus, libéré par l'Apôtre. (Pape Calixte)

                                                          ------------------------------------------------------

 

  Livre III - Translation du corps à Compostelle

  (Liber de translatione corporis sancti Jacobi ad Compostellam)

 

  C'est le livre le plus court avec seulement 6 feuillets (f. 156 - 162v). Il commence aussi avec un prologue et un sommaire, et quatre chapitres suivent. Il nous relate l'évangélisation de l'Espagne par l'apôtre Saint Jacques et la "translation" postérieure de son corps de Jérusalem en Galice et, enfin, au lieu de sa sépulture; il nous parle aussi de l'habitude des premiers pèlerins de ramasser des coquilles marines sur les côtes galiciennes.

 

  Contenu

  Il contient les chapitres suivants:

 

- 155v-156 - Index - Index des 4 chapitres

- 156 - Prologue - Prologue du bienheureux pape Calixte sur la grande traslation de Saint Jacques.

- 156v-159 - Chapitre I - Translation de l'apôtre Saint Jacques, frère de l'apôtre et évangéliste Saint Jean, qui se célèbre le trente décembre, de quelle façon il a été tranporté depuis Jérusalem jusqu'en Galice.

- 159-160 Chapitre II - Lettre du pape Saint Leon sur la translation de Saint Jacques Apôtre, qui se célèbre le trente décembre.

- 160-162 Chapitre III - Calixte, pape, sur les trois solennités de Saint Jacques.

- 162 Chapitre IV - Sur les coquilles de Saint Jacques.

- 162-162v -  Miniatures (apparition de Saint Jacques à Charlemagne, scènes de la chronique: départ vers l'Espagne, retour à Aix la Chapelle)

                                                    -----------------------------------------------------------------

 

  Livre IV - Conquêtes de Charlemagne

  (Historia Karoli Magni et Rotholandi)

 

  C'est le deuxième livre du codex en taille, en occupant 28 feuillets (f. 163 - 191). Il est composé de 26 chapitres. En 1609, ce livre a été arraché du manuscrit, en formant un nouveau volume avec le titre "Historia Turpini". Enfin, il a été ajouté de nouveau au Codex Calixtinus pendant sa restauration, en 1966.

 

  Il est rédigé en prose par un clerc anonyme d'origine française, probablement dans la première moitié du XII° siècle. En suivant l'habitude du moyen-âge, il attribue la paternité de son texte à Turpín (748-794), ancien moine et trésorier de Saint-Denis, qui est devenu Archevêque de Reims, et figure même parmi les "Douze Pairs" de Charlemagne dans la Chanson de Roland. Pour ce motif, le livre est connu par les historiens sous le nom de "Pseudo Turpin".

 

  Il consiste en la chronique de l'archevêque Turpín et rend compte de l'entrée de Charlemagne dans la Péninsule, la défaite de Roncevaaux et la mort de Roland. Il raconte que Saint Jacques est apparu en rêve à Charlemagne, l'a incité à libérer sa tombe des musulmans, et lui a indiqué la direction à suivre: un chemin d'étoiles.

 

  Contenu:

  Il contient les chapitres suivants:

 

- 163 - [1] - Prologue - Lettre de Turpín

- 163v-164 - [1v-2] - Index - Index des 26 chapitres

- 164-165 - [2-3] - Chapitre I - De l'apparition de l'Apôtre à Charlemagne

- 165 [3] - Chapitre II - Des murailles de Pampelune, abattues par elles mêmes

- 165v-166 - [3v-4] - Chapitre III - Des noms des villes conquises de l'Espagne

- 166-166v - [4-4v] - Chapitre IV - De l'idole Mahomet

- 166v - [4v] - Chapitre V - Des églises que fit Charlemagne

- 166v - [4v] - Chapitre VI - D'Aigoland

- 167 - [5] - Chapitre VII - De l'exemple de l'aumône du mort

- 167v-168 - [5v-6] - Chapitre VIII - De la bataille de Sahagún, dans laquelle fleurirent les lances

- 168-169 - [6-7] - Chapitre IX - De la ville d'Agen

- 169-169v - [7-7v] - Chapitre X - De la ville de Saintes, dans laquelle fleurirent les lances

- 169v-170v - [7v-8v] - Chapitre XI - Des soldats des armées de Charlemagne

- 170v-171v - [8v-9v] - Chapitre XII - De la controverse entre Charlemagne et Aigoland

- 171v-172v - [9v-10v] - Chapitre XIII - Des pauvres

- 172v-173 - [10v-11] - Chapitre XIV - De la mort du roi Aigoland

- 173 - [11] - Chapitre XV - Des chrétiens que sont revenus en arrière à la recherche de butins illicites

- 173-173v - [11-11v] - Chapitre XVI - De la bataille avec Fourré

- 173v-176v - [11v-14v] - Chapitre XVII - De la bataille avec le géant Ferragut et de l'excellente controverse de Roland

- 176v-177v - [14v-15v] - Chapitre XVIII - De la bataille des masques

- 177v-178v - [15v-16v] - Chapitre XIX - Du conseil de Charlemagne

- 178v-179 - [16v-17] - Chapitre XX - De la personne et de la force de Charlemagne

- 179-185v - [17-23v] - Chapitre XXI - De la bataille de Roncevaux, et de la mort de Roland et d'autres combattants

- 185v-188v - [23v-26v] - Chapitre XXII - De la mort de Charlemagne

- 188-189 - [26v- 27] - Chapitre XXIII - Du miracle que Dieu daigna faire par médiation de Roland dans la ville de Gratianopolis  

- 189v-190 - [27v-28] - Chapitre XXIV - De la mort de Turpín et de la découverte de son corps (Calixte, pape)

- 190-190v - [28-28v] - Chapitre XXV - D'Al-Mansour de Cordoue (Calixte, pape)

- 190v-191v - [28v-29v] - Chapitre XXVI - De la croisade de l'Espagne (Lettre du pape Calixte)

                                                            -------------------------------------------------

 

  Livre V - Guide du Pèlerin

  (Iter pro peregrinis ad Compostellam)

 

  C'est une espèce de Guide du pèlerin de Saint Jacques, présentant les lieux qu'on doit visiter tout au long de la route, et en avertissant le voyageur des dangers qu'il trouverait sur le chemin. Il décrit la ville de Santiago et sa cathédrale avec grand détail.

 

  Contenu:

  Les chapitres du livre sont les suivants:

 

- 192 - [163] -  Argument du Saint Pape Calixto et index des 11 chapitres

- 192-192v - [163-163v] - Chapitre I - Des chemins de Saint Jacques

- 192v - [163v] - Chapitre II - Des tranches du chemin de Saint Jacques (Calixte, Pape)

- 192v-193v - [163v-164v] - Chapitre III - Des noms des villages du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

- 193v - [164v] - Chapitre IV - Des trois hospices du monde

- 193v - [164v] - Chapitre V - Des noms de quelques uns qui ont réparé le chemin de Saint Jacques. (Par Aimeric)

- 193v-194v - [164v-165v] - Chapitre VI - Des bonnes et mauvaises riivières qui se trouvent sur le chemin de Saint Jacques. (Calixte, Pape)

- 194v-197v - [165v-168v] - Chapitre VII - Des noms des terroirs et des particularités des gens qui se trouvent sur le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

- 197v-207 - [168v-178] - Chapitre VIII - Des corps des saints qui reposent sur le chemin et qui doivent être visités par les pèlerins. Début du martyre de Saint Eutrope, évêque de Saintes et martyr

- 207-212v - [178-183v] - Chapitre IX - Du caractère de la ville et de la basilique de Saint Jacques, apôtre de la Galice. (Calixte, Pape, et Aimeric, chancelier)

  Sections:

• Des églises de la ville

• Des mesures de l'église

• Des fenêtres

• Des portiques

• De la fontaine de Saint Jacques

• Du parvis de la ville

• De la porte septentrionale

• De la porte meridionale

• De la porte occidentale

• Des tours de la cathédrale

• Des autels de la cathédrale

• Du corps et de l'autel de Saint Jacques

• Du frontal d'argent

• Du baldaquin de l'autel de l'Apôtre

• Des trois lampes

• De la dignité de l'église de Santiago et de ses chanoines

• Des tailleurs de pierres de l'église et du début et fin de son chantier

• De la dignité de l'église de Saint Jacques

 

- 212v-213 - [183v-184] - Chapitre X - Du nombre de chanoines de Saint Jacques

- 213-213v - [184-184v] - Chapitre XI - Comment doivent être accueillis les pèlerins de Saint Jacques

- 213v - [184v] -  Fin du cinquième livre de l'apôtre Saint Jacques

                                                      -------------------------------------------------------------

 

  Appendice I - Oeuvres polyphoniques

 

  C'est un cahier de 6 feuillets (214-219v) (ou 185-190v dans l'ancienne numérotation) avec 22 compositions polyphoniques. Il a été probablement écrit peu après le corps du codex, mais avant 1180. Du point de vue musical, c'est la partie la plus importante du manuscrit. (voir Musique pour plus de renseignements).

                                                              ----------------------------------------------

 

  Appendice II

 

  Cet appendice a été incorporé au manuscrit à un moment postérieur à la rédaction originale de clui-ci, vraisemblablement dans la reliure réalisée à la fin du XII° siècle. Il consiste en cinq feuilles (f. 221-225) (ou 192-196 dans l'ancienne numérotation): un bifolio avec une fausse bulle de Innocent II et divers feuillets isolés. Ils sont copiés par différents scripteurs, et  contiennent différents textes, en soulignant quelques miracles attribués à Saint Jacques. Il contient aussi l'hymne des pèlerins de Saint Jacques Dum paterfamilias.

 

  Dans la bulle d'Innocent II, au feuillet 221, il est donné à comprendre que le responsable et auteur du codex est le moine clunisien Aymeric Picaud, accompagnateur du pontífe Calixte II dans son pèlerinage à Saint Jacques en l'an 1109. Selon l'écrit, vers 1140, Aymeric a déposé le codex à la Cathédrale de Saint Jacques, lequel serait le premier exemplaire du Liber. Tout ceci est mis en doute par les historiens, puisque, entre autres motifs, le bifolio qui contient la bulle ne faisait partie pas du codex original, mais a été ajouté postérieurement, comme il a déjà été dit.

 

  Contenu:

- 221 - [192] - Bulle d'Innocent II

- 221 - [192v] - Miracle de Brun de Vézelay (1139) écrit par Alberic, abbé de Vézelay, évêque d'Ostie et légat de Rome

- 221v - [192v] - Alleluia in greco, avec notation musicale

- 222 - [193] - Hymne Dum paterfamilias, avec notation musicale (Chant des pèlerins)

- 222-222v - [193-193v] - Hymne Signa sunt nobis sacra

- 223 - [194] - Miracle de Saint Jacques, de l'enfant ressuscité, an 1164

- 223 - [194] - Un autre miracle: Miracle de Saint Jacques, de la figure tordue du fils d'un Vicomte, connu dans les terroirs de Poitiers

- 223v - [194v] - Miracle de Saint Jacques, de la libération des chrétiens et de la fuite des sarrazins du Portugal (1190), en trois lectures pour les matines de la fête du 3 octobre

- 224 - [195] - Oraison du maître G (Gocelin ou Gautier ?)

- 224-224v - [195-195v] - 6 lectures pour l'office, selon le pape Léon et le maître Panicha, sur la translation de Saint Jacques

- 224v - [195v] - Apparition de Saint Jacques au moine Oldierus de Clairvaux: Telle est ta justice

- 224v-225 - [195v-196] - Miracle de Saint Jacques, d'un infirme guéri à l'époque de la fête de la translation (30 décembre) (deux versions)

- 225 - [196] - Vision d'un certain Fouques, de Montreuil, pèlerin douze et treize fois à Saint Jacques

- 225v - [196v] - Copie de l'hymne Signa sunt nobis sacra

                                                          -----------------------------------------------------

 

  Histoire

 

  Le Codex Calixtinus a été copié par au moins quatre mains, deux d'elles très similaires.L'auteur principal est connu sous le nom de Scriptor I.

 

  Le manuscrit original se composait de 27 cahiers. Déjà à une époque ancienne se sont produits des changements dans quelques cahiers, qui ont changé la structure du codex. Après, vers le XV° siècle, on a perdu le feuillet 220, qui originellement aurait été en blanc et appartiendrait au dernier cahier. Il a aussi dû se perdre un feuillet, également en blanc, qui précédait l'actuel feuillet 1. Si c'est vrai, le manuscrit portait, comme c'était l'usage, le premier et le dernier feuillet en blanc, servant comme gardes.

 

  À cette structure primitive du codex, on a ajouté, vraisemblablement dans la reliure réalisée à la fin du XII° siècle, un deuxième appendice (Appendice II).

 

  Le livre IV a été séparé du manuscrit en 1609, ce que supposent les avaries des cahiers 20, 21 et 24, les deux volumes reliés séparément par Alonso Rodríguez León. Enfin, le livre IV a été ajouté de nouveau au manuscrit lors de la restauration de 1966, ce qui a exigé divers arrangements en reliant le codex. Lors de la même restauration, on a découpé les feuilles qui étaient plus grandes et dépassaient du reste.

 

  Les annotations marginales que les chanoines de Compostelle ont laissées dans le manuscrit démontrent que le codex a été utilisé et lu de façon ininterrompue, au moins, jusqu'àu milieu du XVI° siècle. Pourtant, il semble qu'au début du XVII° siècle, le manuscrit a cessé d'intéresser, en tombant dans l'oubli pendant de nombreuses d'années.

 

  Dans la deuxième moitié du XIX° siècle, le manuscrit a été redeécouvert par le chanoine archiviste de la Cathédrale de Compostelle, Antonio López Ferreiro. Cependant, on l'a publiquement connu grâce au jesuite Fidel Fita et à Aureliano Fernández Guerre. En 1879, ils se sont déplacés à Saint Jacques dans un voyage d'étude et pèlerinage. L'année suivante, en 1880, ils ont publié un livre sur leur voyage à Santiago (Souvenirs d'un voyage à Santiago de Galice), en consacrant les chapitres X et posterieurs à la description et étude du Codex calixtinus. Le livre comprenait une photographie de l'hymne Dum Paterfamilias et une transcription de son texte, ainsi que divers vers de l'hymne Ad honorem Regis summi.

                                                      -----------------------------------------------------------------------------

     retour à Q.Culture Codex

 

    

delhommeb at wanadoo.fr - 17/07/2011