Meunier (Père Michel)

 

   Réflexions de Michel Meunier après St Jacques de Compostelle‏

 

          Chers proches, Chers amis de la vie ou du chemin de Compostelle,

J’ai enfin réussi à rédiger comme promis mes réflexions. Elles ont mûri durant ces 9 semaines depuis mon départ. Grâce au temps pour écouter, réfléchir, écrire, prier certes ! Mais surtout grâce à tous ceux que j’ai rencontrés.

 

1. Pour commencer, je suis content de vous présenter cette photo "Merci mes amis", car je leur dois beaucoup… et il en manque !

 

   

 

2. Je suis heureux de vous faire connaître aussi un texte remarquable (normal: il n’est pas de moi):

 "Accueillir tout pèlerin", par le Père Ihidoy, de Navarrenx.

Il nous fait découvrir le juste regard sur eux. Vous le trouvez en pièce jointe.

 

Pour la suite, je vous propose de choisir ce qui vous intéresse.

Suivant vos centres d’intérêts personnels, l’intérêt que vous pouvez porter à ma personne ou à l’itinéraire d’un prêtre, le fait que vous ayez fait vous-même ou non le chemin de Compostelle, que vous vous intéressiez à ce que l’église peut proposer à ceux qui cherchent une eau vive, vous ne ferez pas les mêmes choix.

De plus, vous ne pourrez sans doute pas lire tout d’un coup, car cela représente pas mal de pages ! D’ailleurs les bonnes choses se dégustent à petite dose… (mes chevilles gonflent…).

 

Pour cela je vais vous présenter les différents documents en pièces jointes :

 

3. "Chemin personnel"

C’est le plus personnel, celui où je vous partage ce que j’ai reçu de ces deux mois de pèlerinage. "A chacun son chemin", comme on dit souvent sur le chemin. C’est bien vrai.

Mais partager mon chemin avec vous me réjouit. Alors pourquoi pas ? Bien sûr, il peut être une source de dialogue entre nous par la suite, comme tout le reste d’ailleurs.  Si vous-même avez composé quelque chose, je suis intéressé…

 

4. "Marcher pour revivre"

J’y partage ma découverte des bienfaits de la marche pour les uns les autres.

Comme j’ai découvert que tous ceux qui sont sur le chemin sont en marche non seulement physiquement, mais aussi avec tout leur être, j’ai eu aussi l’idée d’un livret à composer qui pourrait nourrir leur marche. Un livret sans références religieuses directes, qui pourrait être l’œuvre de personnes de tout horizon ou d’associations jacquaires. J’en présente donc le concept en fin.

 

5. "A la recherche de l’eau vive"

Il m’a semblé trouvé chez tous une capacité à en produire eux-mêmes pour eux  et les autres et en même temps une soif d’une Eau Vive toujours plus profonde. Personnellement, elle m’a beaucoup fait penser à celle que veut nous offrir le Christ. D’où ce petit texte imagé, un peu humoristique, qui, je l’espère, vous rejoindra vous aussi.

 

6. "L’Eglise au service des pèlerins de Compostelle"

Quand on est prêtre, on a cela dans le cœur, vous vous en doutez ! mais je me suis aperçu que c’était une question qui intéressait aussi des gens qui ne se reconnaissent pas chrétiens et aussi, bien des chrétiens, plus attentifs qu’on ne le croit au témoignage que donne l’Eglise. J’ai commencé par porter un regard sur ces pèlerins d’aujourd’hui, si peu selon les images classiques des gens pieux  qui font des pèlerinages. Puis j’essaye de vous présenter ce que, à ma connaissance, l’Eglise fait déjà et ce qui, à mon avis, pourrait être développé, en France comme en Espagne. Je verse ces suggestions à l’assemblée de tous ceux qui déjà y réfléchissent , souvent depuis longtemps…

 

7. Enfin "Accueil et prière à St Jacques de Compostelle"

Grâce au Doyen de la cathédrale, j’ai pu participer 4 jours à cet accueil et y apporter ma pierre. Il m’a demandé aussi de lui envoyer mes réflexions sur les améliorations possibles de cet accueil et sur mon pèlerinage. Je suis donc heureux de les lui envoyer. J’y ai joint une prière à St Jacques, composée en cette fin de pèlerinage pour la prière universelle des  messes.

 

Voilà. Pardon de ne pas avoir su être plus court et plus synthétique… Vos réactions  éventuelles m’intéressent bien sûr. Celles de ceux qui ne fréquentent pas habituellement l’Eglise me seront particulièrement précieuses car je les connais moins.

Je rends grâce à Dieu pour ce pèlerinage, et je compte sur vous pour m’aider à irriguer ce cœur dont je vous parle dans mon témoignage personnel. Les canaux ont vite fait de se boucher !

Maintenant, il y a plein d’autres choses à vivre, particulièrement avec la communauté de l’Arche de Jean Vanier, à Trosly Breuil, près de Compiègne, et avec un mouvement chrétien, L’ACI, dont je reste aumônier diocésain.

 

Avec toute mon amitié.

Père Michel Meunier - 18 Chemin des Grandes Pièces - 77450 Condé Sainte Libiaire

06 61 16 94 62   

michelmeunier@free.fr

 

        retour à Q.Culture spirit

                                                                       24/10/2007

delhommeb at wanadoo.fr