Arzobispado : Partir en pèlerinage   

 

   

  Partir en pèlerinage (Arzobispado)    http://www.archicompostela.org/

 

Partir en pèlerinage, qu'est ce que c'est ?

     le pèlerinage à Saint-Jacques reste un engagement chrétien

 

          Le Pèlerinage est un symbole qui demeure vivant.

Notre réflexion porte sur le pèlerinage à Santiago.

 

Il est important de rappeler que le pèlerinage est une coutume commune à l'immense majorité des religions, quoique la réalisation de ce rite dépende de la conception de Dieu, de l'homme et du monde que peut avoir chaque croyance religieuse.

 

Si nous nous basons sur la tradition religieuse  à partir de laquelle est né le christianisme, nous sommes en mesure d'affirmer que la Bible est le témoignage écrit d'un pèlerinage qui marque le Chemin de l'homme vers le bonheur: destinée que Dieu lui a réservée en le créant.

 

Abraham est un Pèlerin errant à la recherche d'un destin que Dieu lui a annoncé. Le peuple d'Israël se libère de l'esclavage du Pharaon, et se forge en tant que peuple, en pérégrinant.

 

Les Apôtres, et en particulier Saint Jacques, annoncent la Bonne Nouvelle de Jésus, libération définitive des obstacles insurmontables pour les hommes, qui les empêchent d'être heureux, en pérégrinant à travers le monde connu à cette époque.

 

Quand les chrétiens européens voient leur foi menacée par l'avancée inébranlable de l'Islam, ils réaffirment leur foi en se lançant dans le pèlerinage. Ils le feront vers le Sépulcre, alors récemment découvert, du premier pèlerin de l'Occident: Saint Jacques "fils du Tonnerre", surnom que lui attribua lui-même Jésus, le Sauveur.

 

          Pourquoi ont-ils fait le pèlerinage?

1. Pour s'engager et être plus cohérents face à leur foi.

2. Pour manifester à tous et ouvertement qu'ils croyaient en l'héritage de Saint Jacques, qui n'était autre qu'accomplir la mission de Jésus de Nazareth: annoncer à tous que l'homme peut déjà être heureux.

3. Pour convertir son coeur, et le réorienter des valeurs dérivées de l'orgueil et de l'égoïsme à ceux de l'amour, et inviter les autres à faire de même.

 

Ainsi ils créèrent une route sur laquelle, continuellement, dominaient manifestement l'amour et la solidarité d'une société avec laquelle le pèlerin est en contact en faisant le chemin. Cette dernière l'influence donc, comme le pèlerin lui- même influence cette société.

 

          De nos jours, des pèlerins chrétiens à Saint-Jacques-de-Compostelle ?  

Le phénomène de formation du Chemin de Saint Jacques a commencé durant la première moitié du Xème Siècle: peu après la découverte de la Tombe de l'Apôtre aux alentours de 829. Cet événement  a eu lieu au moment où l'Europe craignait pour son identité et sa culture (les deux étant basées sur une foi commune) à cause de l'avancée de l'Islam, qui parvient à dominer l'Espagne ainsi qu'une partie de la France; également à cause de l'Adoptionnisme, doctrine représentée par l'Archevêque de Tolède et qui cherchait à affaiblir la foi chrétienne pour la rendre compatible avec celle des nouveaux envahisseurs. La nouvelle annoncée à tous par l'Evêque d´Iria, Théodomir, et par le Roi Alphonse II le Chaste, déclenche un mouvement dans toute l'Europe, qui va chercher à manifester sa solidarité face à l'héritage de l'Apôtre Saint Jacques.

 

Les XIIème et XIIIème siècles furent les Siècles d´Or du Pèlerinage vers Saint Jacques-de-Compostelle. La Renaissance et la Réforme ont représenté des obstacles au phénomène de Pèlerinage vers Compostelle - et ce dû certainement à la réaction logique qui accompagne ces périodes de changement - cependant il s'est maintenu sans pour autant être aussi spectaculaire qu'au Moyen-Age. La Bulle de Léon XIII Deus Omnipotens lui a donné un nouvel élan qui se poursuivra jusque au XXème Siècle.

 

Il était à craindre que l'apparition des moyens de transport mécanisés ait tendance à orienter le pèlerinage vers un tourisme plus ou moins religieux.. Ceci s'est produit dans une certaine mesure, et dans notre cas a été favorisé par la relevance historique et artistique de la ville de Saint-Jacques, mais le pèlerinage traditionnel, en laissant de côté ces moyens de transport modernes, a recommencé à croître de manière remarquable. Depuis les 1245 pèlerins à pied et à vélo registrés en 1985, jusque aux 154.613 qui sont arrivés à Saint-Jacques durant l'Année Sainte 1999, il y a une augmentation spectaculaire qui ne cesse d'évoluer.

 

L'enquête concernant la motivation des pèlerins et les témoignages recueillis dans le livre du Bureau d'Accueil des Pèlerins, avec les prières spontanées que nous écoutons chaque jour à 12h lors la Messe du Pèlerin, confirment que, comme nous l'avons expliqué auparavant, le motif du Pèlerinage demeure le même et se maintient.

 

          En conclusion: qu'est ce que c'est être pèlerin?

"Pèlerin" est un mot qui en soi, a connu différentes interprétations, comme par exemple "étranger", et c'est avec ce sens qu'il apparaît très souvent.

 

Avec l'apparition du pèlerinage vers Saint-Jacques,  il a adopté une signification plus précise. Ainsi Dante, dans Vita Nuova 40, fait allusion au "Pèlerin" qui par antonomase désigne celui qui va à Saint-Jacques-de-Compostelle. Sont paulmiers ceux qui vont en Terres Saintes, romieux ceux qui vont à Rome: "par pèlerin, au sens stricte du terme, on entend celui qui va jusque à la maison de Saint Jacques ou qui revient de là-bas". Dans la Divine Comédie, au paradis il dit en signalant l'Apôtre Saint Jacques…"ecco il varone per cui laggiù si visita Galizia" (Divine Comédie 25, 15).

 

Être pèlerin c'est donc se diriger vers la Tombe de Saint Jacques. Et c'est le faire en lui donnant un sens de "pietatis causa", c'est à dire, avec un sens chrétien ou, au moins, avec une intention religieuse.

Dans tout pèlerinage, il faut prendre en compte surtout les éléments suivants: a) la motivation; b) le Chemin; c) le But.

 

          La motivation

La motivation, en ce qui concerne le pèlerinage vers Saint-Jacques, c'est avoir la volonté de se diriger vers la Tombe d'un Apôtre de Jésus Christ; quelqu'un qui a été en relation directe et en contact avec Lui. le Message du Salut lui a été enseigné par Lui, il a partagé sa vie durant trois années sur les Chemins de Palestine suivant le mode de vie de l'époque et dans le contexte de son insertion terrestre.

 

Les Apôtres sont les responsables de la transmission de la Foi reçue à l'origine par Jésus Christ. De par ce fait, une Tombe Apostolique a une signification unique pour l'Eglise. "Seigneur Jésus, en cheminant nous avons expérimenté plus profondément comment notre vie est un pèlerinage à la lumière de l'éternité" (Pèlerins belges en 1997)

 

C'est la motivation qui fait que quelqu'un est, ou n'est pas pèlerin. Les uns le font avec un profond sens religieux et de pénitence pour arriver aux racines apostoliques de la foi, tandis que d'autres sont à la recherche d'une rencontre avec la foi, peut-être pour la première fois, ou cherchent à récupérer après une période d'abandon, la foi perdue…Différentes attitudes peuvent avoir le même fond en ce qui concerne l'intention. Et c'est par dessus tout l'intention qui va faire d'une personne un véritable pèlerin.

 

Le pèlerin a pour habitude de recevoir la bénédiction de Dieu, pour faire ce difficile Chemin, avant son départ.

Ainsi l'exprime le Codex Calixtinus du XIIème Siècle: (L.I, Cap.17):

 

"Au nom de Notre Seigneur Jésus Christ, reçois cette besace attribut de ton pèlerinage afin que, puni et amendé, tu te hâtes d'arriver aux pieds de Saint Jacques, où tu désires ardemment  te rendre; et pour que, suite à ton voyage, tu reviennes auprès des tiens avec plaisir, et ce, aidé de Dieu qui vit pour les siècles des siècles. Amen.

 

Reçois ce bourdon afin qu'il te soit un soutien dans la marche et la labeur au cours du chemin de ton pèlerinage, pour que tu puisses vaincre les hordes de l'ennemi et arriver en sécurité aux pieds de Saint Jacques; et après ton voyage, t'en revenir à nos côtés avec allégresse, et ce, avec l'assentiment du même Dieu, qui vit et règne pour les siècles des siècles, Amen."

 

        retour à Q.Culture spirit

                                                                       14/06/2008

delhommeb at wanadoo.fr