Lous Sents Yaqués

 

                   chant béarnais de pèlerins de Saint Jacques

 

               Lous Sents Yaqués : partition                                         

                                                                      

 

B'en èren bint ou trente,

Aylas ! moun Diu !

B'en èren bint ou trente

De praubes pelegris.

 

S'en ban enta Sent-Yaques

Per gagna paradis.

 

Quoan soun au bord de l'aygue

Lou mau-temps que-us a pris.

 

"Haram dise ue misse

Au noum de Yesus-Christ ?"

 

Mes nou-n hèn dise nade

Permou de paga ardits.

 

Lou diable qu'ous arribe:

"L'u de bous déu mouri,

 

Sinou per penitence

Nou sourtirat d'aci."

 

Tirèn la courte-palhe,

 Sabé quoau deu mouri.

 

A l'Enfantou d'Egypte

Lou sort que l'apari;

 

A l'Enfantou d'Egypte

Be l'y calè mouri.

 

"Hèt-me biéne lou prèstre,

Counfessa-m bouleri."

 

En disen taus paraules,

Lou prestre arribe aqui.

 

A l'Enfantou d'Egypte:

"Bostes pecats ? si dit.

 

- Qu'ey tuat à moun payre

E à ma mayre aussi;

 

Ma joéne fiançade,

Toustem que la-n bati.

 

- Oy ! l'Enfantou d'Egypte

Grans pecats qu'as aqui.

 

- Troussat-me e ligat-me

Yetat-me au grau baniù."

 

Tres dies estè à.Sent-Yaques,

Aylas ! moun Diu !

Tres dies estè à Sent-Yaques

Permé lous auts roumius.

                                             ------------------------------------------------------------------------------

 

Ils étaient vingt ou trente,

Hélas! mon Dieu !

Ils étaient vingt ou trente,

Les pauvres pèlerins.

 

S'en allaient à Saint-Jacques

Pour gagner paradis.

 

Mais sur le bord du fleuve

Le mauvais temps les prit.

 

"Ferons-nous dire messe

Au nom de Jésus- Christ ?"

 

Point n'entendirent messe

Car il fallait payer.

 

Alors survint le diable:

"L'un de vous doit mourir,

 

Sinon, par pénitence,

Ne sortirez d'ici."

 

Courte paille ils tirèrent

Pour qui devait mourir.

 

Ce fut l'Enfant d'Egypte

Que le sort désigna;

 

Ainsi l'Enfant d'Egypte

Devait, hélas! mourir.

 

"Faîtes venir le prêtre,

Voudrais me confesser."

 

Achevait ces paroles

Quand le prêtre apparut.

 

Dit à l'Enfant d'Egypte:

"Confessez vos péchés.

 

- Las! j'ai tué mon père,

Tué ma mère aussi.

 

Ma jeune fiancée,

Toujours je la battais."

 

- Oh! pauvre Enfant à'Egypte,

Ce sont là grands péchés.

 

- Ligottez -moi, mon père

Et dans l'eau me jetez."

 

Trois jours fut à Saint-Jacques,

Hélas! mon Dieu !

Trois jours fut à Saint-Jacques

Avant les pélerins.

       

            retour à Q.Culture musique

 

28/07/2005

delhommeb at wanadoo.fr