Ô grand saint Jacques, guérissez moi

 

                                                      

                                                      (chanson de pèlerins)

 

Quand il revient de Compostelle

Le sourd entend l'herbe pousser,

L'aveugle voit sur le cadran

L'aiguille pas à pas tourner.

 

Ô grand saint Jacques, guérissez-moi!

 

Quand il revient de Compostelle

Le boiteux sur la corde danse,

Le cul-de-jatte avec adresse

Sur un trapèze se balance.

 

Ô grand saint Jacques, guérissez-moi!

 

Quand il revient de Compostelle

Le mari qui n'a point d'enfant

Pour peu qu'il soit resté longtemps

En trouve deux en arrivant.

 

Ô grand saint Jacques, guérissez-moi!

 

Ils revenaient de Compostelle

Un sourd, un muet, de compagnie.

Le muet jasait comme une pie.

Le sourd pensait: Ô bon grand saint,

Rebouche-moi les deux oreilles.

 

Ô grand saint Jacques, guérissez-moi!

 

       

            retour à Q.Culture musique

 

(01/06/2005)

delhommeb at wanadoo.fr