La Grande Chanson 5

 

 

                                                                     

R. Nous prions la Vierge Marie,

Et son cher Fils,

Qu'après avoir quitté la vie,

Et nos amis,

Il lui plaise nous accorder,

A tous la grâce,

Qu'en Paradis nous puissions voir,

Le Bienheureux Saint Jacques.

 

        Retour

25. Enfin, partis de Compostelle,

En dévotion,

L'esprit soumis, le coeur fidèle,

De bonne union.

Nous prîmes tous le grand chemin,

Qui mène en France,

N'ayant pour nous aucun butin,

Faisant peu de dépense.

 

26. Nous ne sentîmes la misère,

Que faiblement,

L'Esprit de Dieu venait de faire,

Ce changement.

Résignés à ses volontés,

Les chemins rudes,

Nous paraissant bien plus aisés,

Chassait nos inquiétudes.

 

27. Nous ne chantâmes dans la route,

Que nos plaisirs,

Et cette joie venait sans doute,

Des saints désirs,

Où nous étions de persister,

Dans la sagesse,

Et nous nous sentions animés,

D'une sainte allégresse.

 

28. Nous revîmes enfin Bayonne,

Le coeur content,

Plusieurs nous y firent l'aumône,

Très noblement.

Nous fûmes voir en arrivant,

La cathédrale,

Qui passe pour un monument,

D'une figure ovale.

 

29. Nous partîmes tous de Bayonne,

Aussi contents,

Qu'un monarque assis sur son trône,

En bonnes gens.

Nous arrivâmes à Bordeaux,

Où nous couchâmes,

Et puis, nous livrant sur les eaux,

Au port, nous abordâmes.

 

30. De Blaye, fîmes diligence,

Vers nos parents,

Qui nous croyaient, pendant l'absence,

Morts ou mourants.

Ils nous connurent à l'instant,

A nos casaques,

Nous leur donnâmes largement,

De bijoux de Saint-Jacques.

 

            retour à Q.Culture musique

 

23/06/2004
delhommeb at wanadoo.fr