La Grande Chanson 2

 

                                                                     

R. Nous prions la Vierge Marie,

Et son cher Fils,

Qu'après avoir quitté la vie,

Et nos amis,

Il lui plaise nous accorder,

A tous la grâce,

Qu'en Paradis nous puissions voir,

Le Bienheureux Saint Jacques.

 

        Suite

07. Nous continuâmes le voyage,

Vers les Agraux,

Et sentîmes notre courage,

Chasser nos maux.

Roquefort vîmes en passant,

Petite ville,

Et fûmes à Mont de Marsan,

Où nous eûmes asile.

 

08. Les Barnabites nous donnèrent,

La charité,

Ces Pères nous encouragèrent,

Avec bonté.

Nous suivîmes notre chemin,

Avec constance,

Animés du soir au matin,

D'une vive espérance.

 

09. Etant arrivés à Bayonne,

Loin du pays,

Nous changeâmes tous en doublons,

Nos beaux louis.

Devant d'abord nous engager ,

Dans la Biscaye,

C'est un pays rude à passer,

D'un différent langage.

 

10. En passant à Sainte-Marie,

Hélas, mon Dieu,

Nous eûmes danger de la vie,

Dans tout ce lieu.

Nous regrettâmes le pays,

De notre France,

Où nous avions dans nos logis,

Une grande abondance.

 

11. Quand nous fûmes à la montagne,

Saint-Adrien,

Un reste de vin de Champagne,

Nous fit du bien.

Nous avions souffert la chaleur,

Dans le voyage,

Nous fortifiâmes notre coeur ,

Pour ce pèlerinage.

 

12. Près de la ville de Victoire,

Ah, quel bonheur,

De rappeler dans ma mémoire,

La bonne odeur,

Que nous donnaient le romarin,

Et la lavande,

Depuis le soir jusqu'au matin,

Nous chantâmes louange.

  

  page suivante


            retour à Q.Culture musique

 

23/06/2004
delhommeb at wanadoo.fr