Makoda (haiku)

 

  Philippe Do Ngoc (http://dongoc.free.fr/lepelerin/stfprchei.html) relate:

 

  "Madoka. Elle écrit dans mon carnet un Haïku (petite poésie traditionnelle japonaise) qui peut-être interprété comme :

 

               "le ciel bleu est la main de Dieu vers laquelle se dirige l'alouette que j'entends".

 

  De plus, phonétiquement le poème contient le son "Santiago".

 

                                        

 

  retour à Q.Culture litt-arts

  home

                                                                       15/10/2009

delhommeb at wanadoo.fr