Dao Huu Bao

 

                                 (in JC Bourlès "Le grand chemin de Compostelle")

 

          À Gisèle Bourlès

 

À l'aube frêle de partance,

Ivres d'une félicité,

Par mille tours, âpre distance

Et des saisons d'adversité,

Pendant qu'encor l'obscurité

Secrètement vos voeux attelle

Au long chemin d'austérité,

Priez pour nous à Compostelle.

 

Aux jours dépourvus d'abondance,

Abreuvés de mysticité

Sur les empreintes d'ascendance

Où bute toute vanité,

Quand plus n'avez d'humanité

Que la sueur qui vous constelle

Et votre coeur en nudité,

Priez pour nous à Compostelle.

 

Où vous emmène l'espérance

Aux limites d'infinité,

Lorsqu'enfin cessent vos errances

Et vos temps de mendicité,

Parvenus à cette cité

Que le saint garde en sa tutelle

O pèlerins d'humilité,

Priez pour nous à Compostelle.

 

En signe de fraternité,

Quand tintera l'heure mortelle,

O mendiants d'éternité,

Priez pour nous à Compostelle.

  

    Dao Huu Bao

    

  retour à Q.Culture litt-arts

  home

                                                                       21/11/2010

delhommeb at wanadoo.fr