Itinéraire de Künig von Vach : 4°

 

   

 

     Künig von Vach: Journal de pèlerinage à St-Jacques-de-Compostelle (1495)

                  --------------------------------------------------------------------------

traduction personnelle du récit publié en 1495, écrit originellement en allemand gothique et en vers.

                              --------------------------------------------------------------------------

                                              4°partie : de Saint Jacques à Aix la Chapelle

                                                    ---------------------------------------

   

Maintenant je veux me mettre de nouveau, au nom de Dieu,

à donner information des chemins qu'on parcourt par la Niederstrasse (route du bas).

Si tu veux rentrer à la maison depuis St-Jacques,

alors choisis le chemin de retour à Burgss (Burgos).

Là, devant la ville, tu trouves dressée une croix de pierre,

en face d'elle tu dois aller à gauche.

Là,  tu peux demander par où on va au Porten berge (port de San Adrian).

Depuis ici, le long de vingt-six lieues, tu ne trouves pas beaucoup de villages ou de villes.

Mais si tu veux aller vers le pas de San Niclass (St-Nicolas-du-Port),

tu ne dois pas prendre ce chemin

et tu te maintiens à droite.

Alors tu arrives directement à Strassburg (Strasbourg).

Et aussi tu peux, en face de la croix, couper à main droite,

et tu continues par la obere strasse (route du haut) jusqu'à Pompelonia (Pampelune).

Mais alors, au delà de la ville, tu continues par un chemin en descente.

Tourne en face de l'hospice, tel est mon conseil, à gauche

et garde le cours d'eau à main droite.

Tu arrives ainsi, après seize lieues, directement à Byon (Bayonne).

A quatre lieues tu trouves avec un hospice un village.

Alors le chemin monte à un col en haut de la montagne.

Là tu trouves, après quatre lieues, un hospice qui est bon.

On y traite bien les frères pèlerins.

Il s'appelle Monte sancta maria (Santa Maria de Velate).

Six lieues plus loin, tu arrives directement à Byon (Bayonne).

De là, tu as trente-six lieues à travers la lande de Bardewesch (Bordeaux),

qui fait bien souffrir les pauvres frères;

approvisionne-toi de pain et d'eau.

Moi, je te le dis comme c'est; celui qui y tombe malade

est laissé seul par les habitants,

qui enterrent bien des frères,

qui là meurent de faim,

car, faute d'assistance,.ils n'ont nécessairement plus qu'à périr.

Dans cette région tu ne trouves pas beaucoup d'hospices.

Sur les huit dernières lieues, on donne l'aumône sept fois.

Mais, si tu veux passer par la petite lande, ce que je ne te conseille pas,

tu arrives aux eaux thermales de Ax (Dax).

Mais tant de frères vont par cette route

que les gens refusent de donner quelque chose.

De plus cette route fait un détour,

et beaucoup s'y perdent et allongent d'autant le chemin.

Moi, je te conseille de suivre le chemin direct jusqu'à Bardewesch (Bordeaux).

Là,  il y a beaucoup d'échoppes pour la vente,

et tu peux demander l'aumône, si besoin.

En ville on donne volontiers vin et pain.

Là, tu peux aussi bien économiser ton argent,

car tu dois payer beaucoup pour la traversée.

Par l'eau, tu as sept lieues jusqu'à Ble (Blaye).

Là, tu peux fréquenter un couvent pour une aumône.

De là, tu as huit bonnes lieues jusqu'à Ponss (Pons),

et quatre jusqu'à Sentes (Saintes); là, tiens compte

que l'on donne l'aumône à ydrope (St Eutrope).

Ensuite, là où finit un pont, tu trouves un couvent.

Depuis ici, tu arrives à Allesion (Lusignan),

là tu trouves un château, qui est beau.

Depuis ici tu dois te diriger vers Butyrss (Poitiers),

puis à Schattelareye (Châtellerault),

puis Sankt Kathryn (Ste Catherine de Fierbois), qui a une belle église.

Ensuite tu entres dans la ville de Thorss (Tours).

En français, elle s'appelle Touron.

L'église Sankt Martins (St-Martin) est belle,

tu dois y entrer avec recueillement,

ici repose le cher seigneur St Martin.

De là, beaucoup de frères tournent à droite

et à travers le Westerich (la Lorraine) arrivent en pays allemand.

Là, tu peux récupérer de tes peines.

Par ce chemin tu peux aller vers Widerssdorf ou Metz,

là tu peux parler avec les gens.

Puis tu vas de Thorss (Tours) à Amboss (Amboise),

là repose le fils du roi de France.

Puis suit Blese (Blois), une ville qui est très importante.

Là, tu laisses à ta droite un cours d'eau.

Après sont situées trois villes qui se suivent immédiatement.

Alors prends l'aumône à la cour d'un évêque, c'est moi qui te le conseille.

Plus loin est devant toi Orliens (Orléans), une ville très belle.

Après elle, arrête toi dans une ville qui s'appelle Stamposs (Etampes).

Ensuite est située Herym (Montlhéry ?), visible sur une colline devant toi.

En continuant, tu arrives bientôt à Paryss (Paris).

C'est là que va celui qui veut s'instruire,

en arts ou en droit canon ou en droit civil.

Je ne vis jamais sur terre une ville qui l'égale.

De cette ville, tu as vingt-huit lieues jusqu'à Annon (Amiens).

En français, elle s'appelle Hamyenss et est très belle.

Depuis ici, après quatorze lieues en ligne droite, tu entres

dans une grande ville qui s'appelle Harrass (Arras).

Maintenant, prête bien attention à ce que je te dis:

tu dois marcher deux lieues depuis Paryss (Paris) jusqu'à Sankt dionysius (St-Denis),

Alors, cinq lieues plus loin, tu trouves un hospice,

en face d'un grand château en vue d'une grande vallée.

Trois lieues plus loin, tu donnes un denier pour le passage.

Tu te trouves ensuite à un couvent, que tu ne dois pas laisser de côté,

et qui a nom de l'Ordre de St-Benoît.

Quatre lieues après, tu arrives vite à Cleremon (Clermont).

A trois lieues, tu trouves un village.

quatre lieues après, un couvent où tu peux te reposer.

A une lieue de là, les chevaliers teutoniques ont une maison.

Alors tu vois Hamyenss (Amiens) au loin.

Après seize lieues, tu arrives directement à Harrass (Arras).

En français la ville s'appelle Tribatum.

Tu as six lieues jusqu'à Thobaie (Douai), qui sont bien longues,

depuis là, huit jusqu'à Sankt fallentius (Valenciennes).

D'ici il y a sept lieues jusqu'à Bergen do Henegaw (Mons en Hainault).

A trois lieues, tu arrives à Sone (Soignies), si tu te presses.

Depuis ici, il y a une lieue jusqu'à Brenlekont (Braine-le-Comte).

Après trois lieues, tu entres directement à Hall (Halle).

Depuis ici, il y a trois lieues jusqu'à Prüsszel (Bruxelles).

Depuis ici, tu marches rapidement quatre lieues jusqu'à Lofen (Louvain),

ensuite trois jusqu'à Ditsch (Diest) et sept jusqu'à Tricht (Maastricht),

et quatre jusqu'à Ach (Aix-la-Chapelle), là tu dois confesser tes péchés

et rendre grâce et louanges à Dieu et à Marie,

d'être arrivé là en bonne santé,

et tu dois servir avec ferveur  Dieu et Marie.

De ce fait, tu peux obtenir provision de grâces

que bien des gens de pays lointains cherchent là.

Que Marie nous protège de la peine de la mort éternelle

et obtienne grâce pour nous, pauvres pécheurs,

pour que nous ne tombions pas dans la condamnation éternelle,

mais que nous contemplions éternellement Dieu et St Jacques

et tous les saints de Dieu et Notre Dame.

                                                  Amen

 

Moi, Hermannus Künig, frère de l'ordre des Servites,

ai composé ce livret

qui porte le nom de Sankt Jakobs Strasse (Chemin de St-Jacques).

Que Dieu ne permette pas que je meure jamais

si, alors, je ne peux pas rester éternellement en face de lui.

 

Ecrit en l'an 1495,

le jour de Sainte-Anne.

Que Dieu nous préserve des liens de la mort éternelle.

                                               Amen

   

   

                                                                       23/12/2006

delhommeb at wanadoo.fr