Itinéraire de Künig von Vach : 1°

 

   

  Künig von Vach: Journal de pèlerinage à St-Jacques-de-Compostelle (1495)

                  --------------------------------------------------------------------------

traduction personnelle du récit publié en 1495, écrit originellement en allemand gothique et en vers.

                              --------------------------------------------------------------------------

                                           1° partie : de Einsiedeln à Nîmes

                                                   -------------------------

          Die walfart und Strass zu Sant Jacob

          Künig von VACH

 

Moi, Hermann Künig von Vach,

je veux avec l'aide de Dieu

composer un petit livre

qui doit s'appeler "le chemin de Saint-Jacques".

Je veux y décrire les chemins et passages

et tout ce que tout frère de Saint-Jacques

doit prévoir comme boisson et nourriture.

et où je ne veux pas non plus

laisser sans mémoire les nombreuses méchancetés des hospitaliers.

Je veux aussi donner instruction préalable

sur tout ce dont chaque frère doit se préserver

et comment il doit se conduire correctement avec Dieu et avec les hommes,

et comment il doit servir avec zèle Dieu et saint Jacques.

Dieu et saint Jacques l'en paieront;

ainsi il recevra de Dieu une grande récompense,

et après cette vie une couronne céleste

que Dieu donna à saint Jacques et

à tous les saints avec la vie éternelle.

Avant tout, quand tu penses partir,

tu dois demander à Dieu son aide,

ensuite à Marie, pleine de grâce,

pour que tous deux se disposent à t'amener indemne là

où, si Dieu le veut, tu rencontreras dévotement saint Jacques,

et aussi Marie avec son cher enfant,

pour gagner grâce de Rome et indulgence,

afin que te soient éloignés les tourments de l'enfer.

 

Pour cela, tu commenceras le chemin avec allégresse,

et tu te dirigeras en premier à Eynsideln (Einsiedeln).

Là tu trouves des indulgences de Rome en surabondance.

Ensuite, là même, tu entres dans la obere Strasse (route supérieure),

où tu rencontreras beaucoup de lieux saints

pour lesquels bien des frères brûlent de désir,

qui certainement pourraient avoir plus longue vie

s'ils voulaient suivre exactement ce petit livre,

et se guider d'après mes conseils.

Ainsi, ils arriveraient plus joyeusement en face de St-Jacques

et seraient protégés de toutes sortes de périls

qui causent grande peine à bien des frères,

et apportent grande disgrâce à beaucoup d'entre eux.

Ainsi, par exemple, à coté de Eynsideln (Einsiedeln) tu trouves un pont:

pour éviter une telle infortune,

tu dois gravir en premier une haute montagne,

devant les croix, tu tomberas à genoux,

et tu confieras ton destin à Dieu et à Marie,

et tu les supplieras instamment

de te protéger le long du chemin.

Après, tu t'en remettras entièrement à la volonté de Dieu.

Ensuite, après quatre lieues, tu trouveras une ville appelée Lucern (Lucerne).

La ville est située sur  un grand lac.

Là tu dois passer par un long pont;

et, comme je l'ai entendu dire par bien des gens savants,

Pilate fut amené de Rome jusqu'ici,

en fait, en haut d'une montagne qu'on appelle Montefracte (Mont Pilate).

Cette montagne, laisse la à ta droite.

On sait qu'il (Pilate) se trouve dans le grand lac,

et que ne doit s'en approcher aucun homme ni animal,

et que si quelque chose y était jeté,

alors tout le pays courrait

grand péril de tonnerre, grêle et foudre.

C'est pourquoi ce fut la volonté de Saint Grégoire d'ordonner

qu'il fût retiré  du Tibre à Rome,

parce qu'il portait malheur aux romains,

car le Tibre et les caprices du temps

ont apporté maintes fois de grands dommages aux romains,

comme cela s'est passé violemment et souvent à Lucern (Lucerne).

De là, il y a sept lieues jusqu'à Bern (Berne).

d'où il y a trois lieues jusqu'à une ville nommée Fryburg (Fribourg)

qui est située im uchteland (en Uechtland).

Elle a une situation extraordinaire et possède une belle tour.

De là, il y a sept lieues jusqu'à Merdon (Moudon).

qui est une ville petite, en mauvais état,

Après, si tu veux bien, choisis  le chemin de Reymond (Romont), je te le recommande,

dans ce cas, trois lieues après Merdon (Moudon), tu arrives

à une ville appelée Losan (Lausanne).

Ici repose Sainte Anne, la mère de Marie,

tu dois les vénérer toutes les deux,

et tu ne devras pas oublier de leur exprimer ta dévotion.

Deux lieues plus loin, tu rencontres une ville appelée Morsel (Morges),

c'est une ville très petite.

Après, tu trouves une fontaine d'eau potable.

Immédiatement après, tu dois payer péage

et tu as deux lieues jusqu'à une petite ville appelée Roll (Rolle).

De là, tu as deux lieues de plus

jusqu'à une petite ville appelée Nefass (Nyon).

De là, tu as une petite lieue jusqu'à Küp (Coppet), située en vue d'un lac,

et une autre petite lieue jusqu'à une autre ville qu'on appelle Wasse (Versoix).

Après, tu dois marcher trois lieues,

et alors tu arrives à une ville nommée Senefass (Genève),

qui en allemand se dit Genf.

Elle est située au bord des eaux appelées lac de Genève.

Celui-ci a bien seize lieues de long,

à Genff (Genève) il a son débouché.

Genff (Genève) est une ville très belle.

Je te donne le conseil d'aller chez l'aubergiste allemand,

qui habite à la première maison devant la ville.

Là tu  trouves en abondance à boire et à manger

pour un prix raisonnable, et il te traite correctement,

et il t'aide pour toutes tes affaires;

son nom est Peter von Fryburg (Pierre de Fribourg).

Devant sa maison, à gauche, il y a une enseigne de St Jacques accrochée,

et aussi, devant elle, une chapelle de St Jacques.

Si tu lui rends visite, tu ne m'en blâmeras pas.

Depuis là, à une lieue de distance, tu rencontres un château derrière un bois,

et deux lieues plus loin, sans retard, un hospice,

depuis lequel, quatre lieues plus loin, tu trouves

une ville qui s'appelle Remiliacus (Rumilly).

Après trois autres lieues, tu arrives directement

à Ax (Aix-les-Bains), il y a des bains.

Deux lieues plus loin, se montre

la ville qui porte le nom de Schamereye (Chambéry).

De là, tu as trois lieues jusqu'à Leytern (Les Echelles).

Et maintenant, écoute ce que je veux te dire:

quand tu es à une demi-lieue avant la ville,

tu verras là une montagne merveilleuse.

Trois lieues plus loin est Feroms (Voiron), une jolie petite ville

qui en français s'appelle Meretin (Moirans).

Après un peu plus d'une lieue, tu trouves une jolie petite ville,

et une autre lieue plus loin une ville qui s'appelle Arbon (L'Albenc).

Là, on fabrique en grand nombre de jolis peignes de toutes sortes.

Après un peu plus d'une demi-lieue,

tu butes sur un château

et un village qui s'appelle Fynit (Vinay) et qui n'est pas grand.

Ensuite, une lieue et demie plus loin, tu trouves une petite et jolie ville,

qui s'appelle Sankt Marcellyn (St-Marcellin).

Après une autre bonne lieue, tu peux te réjouir,

car tu entres dans une ville qui s'appelle Sankt Anthonio (St Antoine l'Abbaye),

et en ce point, tu as laissé derrière cent lieues depuis Eynsideln (Einsiedeln).

Là aussi, tu vois beaucoup d'enseignes suspendues.

Ici même se termine la monnaie

qui s'appelle les Karten (quarts).

Là, tu dois changer obligatoirement ton argent

en une nouvelle monnaie qui s'appelle Hardys (ardits).

Tu y trouves aussi un ou deux aubergistes allemands,

qui te renseignent bien.

L'un d'eux s'appelle Ryngeler,

et il peut te montrer bien tout cela.

Tu dois être très méfiant,

car il est très habile et rusé.

Depuis là, tu dois marcher quatre lieues de plus,

tu entres ainsi dans une ville qui s'appelle Roman (Romans),

en français elle est appelée Romannis.

Là, il y a un bon hospice

où l'on distribue pain et vin,

et aussi les lits sont propres et confortables.

Après trois lieues, tu entres dans la jolie petite ville de Fallentz (Valence),

après une autre demi-lieue tu arrives à Liberon (Livron),

appelée en français Liberonis.

Immédiatement après, tu traverses une rivière,

alors tu dois être bon gestionnaire de ton argent,

pour le passage tu dois donner un hardyss (ardit),et pas plus.

Ensuite, une demi-lieue plus loin, tu entres directement

dans la ville qui s'appelle Aureoli (Loriol).

Ensuite, ne te dépêche pas trop;

jusqu'à une petite ville il  y a quatre lieues et demie,

elle s'appelle Monteloiki ou Azemarschnel (Montélimar)..

Une autre lieue plus loin, tu butes sur un château,

qui s'appelle Castel de ratis ou Castel noue (Châteauneuf du Rhône).

Depuis ici, tu marcheras une autre lieue,

et tu trouves un château appelé Dusera (Donzère).

Une autre lieue après, tu arrives à un château appelé Petralata (Pierrelatte).

De là, tu dois marcher encore un peu.

Là est situé un village qui s'appelle Pallude (Lapalud).

Après une autre lieue de plus, tu entres en suivant

dans une ville qui s'appelle Sanct Spiritus (Pont-St-Esprit)

Là, tu  trouves un pont de belle construction,

je crois qu'il n'a pas son pareil.

Deux lieues plus loin, tu trouves une ville nommée Tresis (St Nazaire),

et après une lieue de plus, une autre du nom de Balneeolis (Bagnols s/Cèze).

A une lieue, il y en a une qui s'appelle Bynum (Le Pin),

et deux  lieues plus loin vient une autre qui porte le nom de Valle brutunt (Valabrix).

Deux lieues plus loin, tu es en face d'une ville

qui s'appelle Lucetia (Uzès).

Là, il y a un évêque.

N'oublie pas non plus de visiter l'hospice.

Je te donne aussi le bon conseil

de t'approvisionner en vin et en pain.

Egalement tu devras tâcher

d'y faire réparer tes chaussures.

Quand tu es à une lieue de la ville,

je te recommande de passer par un pont.

A côté, tu vois un couvent,

à partir de là, à droite, tu devras remonter une colline;

le chemin est pénible et plein de pierres.

De là, tu as trois bonnes lieues

jusqu'à Nymass (Nîmes), une belle ville.

Là,  tu trouves une tour qui a été construite d'une façon inhabituelle,

et aussi un couvent où l'on donne l'aumône;

des Augustins, tel doit être son nom.

Ensuite, après huit lieues, tu entres vite

dans une grande ville qui s'appelle Mompelyr (Montpellier).

  

 

     page suivante

                                                                       08/02/2008

delhommeb at wanadoo.fr