Itinéraires Derveaux "1648"

 

                

   carte Derveaux PDF

 

                "Carte des Chemins de Saint Jacques de Compostelle. 1648. Camino Francés de Santiago de Compostela"

 

  Cette carte moderne, créée par Daniel Derveaux vers 1970, est faussement datée de 1648.  

  Elle reporte des itinéraires de France et du nord de l'Espagne sur une carte du 18° siècle.  

  Agrémentée de gravures anciennes et de blasons, et imprimée en couleurs sur papier épais (130 grammes, filigrané, vergé à la forme), elle ne prétend pas à une exactitude historique.  

  Elle est néanmoins très esthétique, et proposée à la vente en nombre d'endroits (Musées Nationaux, boutiques de souvenirs historiques, internet *, etc)..

 

  * e-boutique de la Librairie du Moulin Richard de Bas

  http://eboutique.richarddebas.com/

                                                                  -------------------------------------------------------

 

                                                                Commentaire de la carte (HistoMaps)

 

  "Alphonse II le Chaste

  L'Histoire a retenu que c'est Alphonse II le Chaste (792-842), roi des Asturies, qui est venu le premier honorer le tombeau de Saint Jacques à Compostelle, inaugurant ainsi le plus grand pèlerinage de l'Occident Chrétien, qui perdure depuis plus de douze siècles.

 

  "Dieu et Saint-Jacques à mon secours"

  La devise des Pèlerins reprend l'invocation à Dieu lancée par Alphonse III avant de la bataille de …, qui lui a donné la victoire sur… et a permis….  (* voir correctif)

  La devise est inscrite en bas de la carte

 

  Les quatre grandes routes traditionnelles

  Appelées aussi vias, elles sont empruntées par les pèlerins depuis mille deux cents ans :

- via Trevonensis au départ de Paris, Tours, Saintes, Dax …

- via Lemovicencis depuis Vezelay, Limoges …

- via Tolosana depuis Arles, Saint Gilles, Castres, Toulouse…

- via Podiensis depuis Le Puy en Velay, en passant par Conques, Moissac

 

  Les chemins secondaires

  En plus des vias, la carte montre le chemin de la côte Atlantique, fréquenté par les pèlerins de Bretagne et de Grande-Bretagne, et les chemins de liaison avec l'Italie, la Suisse, le Duché du Luxembourg et les Pays-Bas.

 

  Roncevaux ou Somport : le passage des Pyrénées

  Suivant qu'ils se retrouvaient à Ostabat ou Oloron, les pèlerins franchissaient les Pyrénées par le col de Roncevaux ou du Somport.

 

  Le Camino Francés

  Tous les chemins se rencontraient ensuite à Puenta de la Reina. C'était le départ du Camino Francés qui conduisait les pèlerins, par la Navarre, la Castille, le Leon et la Galice, jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle.

 

  Les voies maritimes

  Elles étaient utilisées aussi par les pèlerins venus du Nord. La carte les symbolise par les dessins de navires sous voiles. Il s'agit de galions des XVIème et XVIIème siècles.

 

  Les 75 sanctuaires jacquets

  Ils jalonnaient les itinéraires et étaient les étapes qui permettaient aux pèlerins de se reposer. La carte en indique 75, notés le long des itinéraires, et reportés en cartouche. Ils arboraient tous coquille Saint-Jacques, symbole de ralliement des pèlerins.

 

  Croix épée de Saint-Jacques : symboles, blasons et armoiries

  Les humbles pèlerins portaient la coquille, tandis que les nobles chevaliers arboraient leurs armes et celles de leurs suzerains. La carte est donc illustrée par la Croix épée de Saint-Jacques, les armes de France parées de la Croix de l'Ordre de Malte, les armes du Duché de Bourgogne ornées de la Toison d'or. Y sont représentées aussi les armes d'Angleterre, du Saint-Empire, de la Confédération Suisse et de la Maison de Savoie."

 

 * correctif personnel :

  C'est à la bataille de Clavijo (23 mai 844) que le roi Ramire I d'Asturies invoqua l'aide de Saint Jacques : "Dios, ayuda, et sant Yague"...

                                                                          -------------------------------------------------

 

  retour à Q.Culture histoire

  

delhommeb at wanadoo.fr - 27/07/2011