Hospitalier (St Palais) : charte

 

                             Association Belge des Amis de Saint Jacques de Compostelle

                                                      a.s.b.l. Valonia-Bruselas

                       (2 chemin des Ajoncs - B-5100 WEPION) (Tél +32(0)81.46.12.58)

 

                                                   Guide de l’hospitalier à Saint-Palais

 

  Guide de l’hospitalier à Saint-Palais PDF

  Convention de bénévolat PDF

 

          Cher hospitalier, chère hospitalière.

 

  Si vous recevez ce fascicule, c’est que vous avez l’intention de devenir hospitalier au refuge de Saint-Palais dans le sud-ouest de la France, ou mieux, que vous avez choisi de le devenir.

  Concrètement, c’est au nom de l’Association Belge des Amis de Saint Jacques de Compostelle que vous y êtes envoyés.

  Un grand merci pour le travail exigeant que vous allez réaliser auprès des pèlerins de passage au refuge de

Saint-Palais. Donnez sans compter de votre effort de bien accueillir, de votre bonne volonté, de votre sourire.

  Le pèlerin le mérite, il vous le rendra au centuple.

  Soyez ouverts aux demandes du pèlerin. Ecoutez-le plus que de l’abreuver de tus vos bons et loyaux conseils.

  Soyez «accueil», réconfort, soulagement, consolation.

  Le pèlerin en a parfois bien besoin après, souvent, de longues semaines passées en pleine nature.

     Ultreia !

 

  Pierre Genin, Président de l’Association Belge des Amis de Saint Jacques de Compostelle.

                                                ----------------------------------------------------

    

  Saint-Palais

 

  Saint-Palais est un village de 1900 habitants situé au coeur de la province de Basse Navarre en pays Basque, dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine. Son marché est un des plus grands de la région. Son nom basque est Donapaleu (ou Don-Aphaleu). Le nom de la ville vient de San Palay en souvenir de Pelayo, jeune adolescent martyrisé à Cordoue en 926.

 

  Le village comprend de nombreux commerces de détail de toutes sortes (épiceries et autres, 3 boucheries), une grande surface en périphérie, des médecins, une clinique avec scanner, 3 pharmacies, des services bancaires et des distributeurs de billets, 2 églises (la plus ancienne est désaffectée), une maison de tourisme, un bureau de poste, 3 hôtels, des bars et des restaurants, 2 cinémas. C’est un lieu très vivant.

 

  On accède à Saint-Palais par la sortie n°4 de l’autoroute A64 qui dessert Saint-Palais, point de confluence des routes départementales D8, D11, D302, D511, D933 et D2933. Des services de cars (autocars Hiruak-Bat, SNCF et Bidegain) relient Saint-Palais à Saint-Jean-Pied-de-Port (et Bayonne), Dax et Orthez.

Saint-Palais et les chemins de Saint-Jacques

 

  Saint-Palais est située sur la via Lemovicensis. La via Podiensis passe à 4 km et la via Turonensis rejoint la voie de Vézelay quelques km avant Saint-Palais (balisage réalisé par l'Association des Pyrénées Atlantiques) et recèle la chapelle Saint-Nicolas, le hameau d'Haranbeltz (actuellement Harambels) et son prieuré-hôpital

dédiée à saint Nicolas. Au temps d'Aimery Picaud, le détour était impensable, Saint-Palais n'existant pas. Il n'y avait que Garris, à 3 km à l'ouest, au sommet de la crête (qui pourrait avoir été Carassa, sur la voie romaine Bordeaux-Astorga).

 

 Le musée de Basse Navarre et des chemins de Saint-Jacques s'ouvre actuellement dans la cour dallée entourée d'arcades de la mairie mais son transfert est prévu dans les locaux du rez-de-chaussée de l'ancienne maison franciscaine. Une première partie est consacrée à la ville de Saint Palais tout au long de l'histoire. La seconde présente la Basse Navarre depuis les sites préhistoriques médiévaux jusqu'aux

châteaux. La troisième brosse une fresque du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle.

 

  Les environs

Au sud de Saint Palais, sur les flancs du mont Saint Sauveur, les promeneurs découvriront une étrange stèle discoïdale qui marque l'emplacement ou se rejoignaient tous les chemins de Saint Jacques de Compostelle (celui de Paris et Tours, celui de Vézelay, celui du Puy) la Croix de Gibraltar. A proximité également la chapelle d’Haranbeltz. (Harambels). On quitte Saint-Palais par le quartier Sant Jayme (Jacques, à comparer avec Jaume et Jaime en pays d’Oc) et l’ancien couvent des franciscains.

                                       ------------------------------------------------------

  Le refuge

 

  Le refuge est connu par les pèlerins sous le nom «maison (ou couvent) des franciscains». Nous l’appellerons "refuge de Saint-Palais". Il est situé à moins de 500 mètres du centre, à la sortie du village et est ouvert d’avril à octobre.

 

  Il comprend actuellement à l’entrée un local d’accueil avec Internet et téléphone, un cloître, une chapelle désacralisée mais en l’état (c’est-à-dire: comme elle était) et en bon état, et plusieurs locaux. Le cloître et la chapelle restent à la disposition des pèlerins, les autres pièces recevront le musée dont question plus haut qui déménagera à cet endroit. Dans la chapelle se sont déjà produits différents groupes orchestraux ou choraux. Elle pourrait recevoir d’autres activités culturelles.

 

  Trois escaliers mènent à l’étage où se trouvent les chambres. Actuellement 44 lits mais la municipalité, propriétaire des bâtiments, voudrait se réserver quelques chambres pour y loger les acteurs des activités culturelles (musiciens et autres).

 

  La plupart des chambres «particulières», autrefois cellules des moines, possèdent leurs propres sanitaires. Il a été conclu de favoriser l’occupation du dortoir de plus ou moins 15 lits. Les sanitaires se trouvent à côté du dortoir. Des couvertures et des taies sont à la disposition des pèlerins.

 

  A cet étage se trouve aussi la cuisine réfectoire avec un frigo, une cuisinière électrique, un four à micro-ondes, tables, chaises, vaisselle, lave-linge, aspirateur. Un accès est possible à un grand jardin qui peut recevoir éventuellement un pèlerin avec un cheval ou un âne, voire un campeur occasionnel.

                                         -------------------------------------------------------

 

  Charte de l’hospitalier de Saint-Jacques

 

  La présente charte s’applique aux hospitaliers issus de l’Association Belge des Amis de Saint Jacques-de-Compostelle a.s.b.l. au service du refuge de Saint-Palais.

 

L’hospitalier est ou a été pèlerin : cela lui permet de connaître le sujet «par l’intérieur», grâce à son expérience d’ancien «accueilli». La reconnaissance est un mobile puissant. C’est une manière de dire merci pour les dons reçus sur les chemins.

 

  L’hospitalier s’engage pour une période de quinze jours, comme il est de coutume en Espagne. Cependant, des périodes d’une semaine peuvent être envisagées au cas où les quinzaines ne seraient pas remplies. Nous donnerons donc priorité aux candidats qui s’engagent pour deux semaines et complèterons ensuite par les hôtes d’une semaine. Priorité étant donnée à la continuité de l’accueil.

Des personnes ressources aident l’hospitalier et l’accueillent.

 

  L’hospitalier accueille les pèlerins, donne la priorité absolue aux pèlerins munis d’une crédentiale. Il va au devant d’eux, leur offre un verre d’eau puis il leur montre les lieux. Il rédige les formalités d’usage : vérification de la crédentiale, tenue à jour du registre entre autres, il délivre un ticket souche, preuve du paiement

de la nuitée. La participation aux frais est de 7 € (dortoir) ou de 11 € (chambre). Priorité en dortoir pour les pèlerins munis d’une crédenciale. Les randonneurs peuvent être acceptés s’il y de la place, en chambre. On ne réserve pas mais on peut s’annoncer par téléphone pour demander s’il y a de la place, par exemple.

L’hospitalier donne tous les renseignements demandés. L’hospitalier s’est renseigné préalablement sur les possibilités locales et la suite des étapes. L’hospitalier est à l’écoute du pèlerin.

 

  L’accueil se fait à partir de 14 heures, et, sauf cas de force majeure, pour une nuitée. Le soir, l’accueillant peut proposer un repas à ceux qui le demandent. Ce repas ne peut en aucun cas être ou sembler être imposé. Il faut une absolue liberté du pèlerin à ce sujet.

 

  Il veille au respect du sommeil des pèlerins. Le matin, il s’occupe du petit-déjeuner, compris dans le prix de l’accueil. L’intendance est assurée par Saint-Palais (boulangerie, nourriture de base). Il tient la caisse mais les finances sont assurées par Saint-Palais. L’hospitalier n’a rien à dépenser pour le pèlerin.

 

  L’hospitalier veille chaleureusement au départ des pèlerins. Ceux-ci quittent les lieux à 9 heures au plus tard. L’hospitalier s’occupe de la mise en ordre des locaux.

 

  L’hospitalier est bénévole : il accepte les règles du bénévolat. Il voyage et se nourrit à ses frais.

 

  L’hospitalier, membre en règle de cotisation de e l’Association Belge des Amis de Saint Jacques-de-Compostelle a.s.b.l., (une inscription «couple» s’il échet) est couvert par l’assurance en responsabilité civile des Amis de Saint Jacques.

 

  L’hospitalier est l’ambassadeur de notre association. Il respecte les coutumes del’association

                                              ---------------------------------------------

 

  CONVENTION DE BENEVOLAT

 

  Spécial Saint-Palais

 

  Entre

L’Association Belge des Amis de Saint Jacques de Compostelle, association sans but lucratif, dont le siège social est établi à 5100 Wépion, arrondissement judiciaire de Namur, Chemin des Ajoncs, 2 représentée par Paul Sempels administrateur, ci-après dénommée «l’ Organisation» ;

 

  Et

… … … … … … … …… … … … … … … … … … … … … ,

domicilié à … … … … … … … …… … … … … … … … ...

ci-après dénommé le « Volontaire » ;

 

  Il a été préalablement exposé que :

- L’Organisation souhaite faire appel aux services du Volontaire en dehors de tout contrat, et, en particulier d’un contrat de travail, dont le lien de subordination et la rémunération propres à cette relation de travail sont ici expressément écartés.

- Le Volontaire accepte cette mission sans pour autant s’engager contractuellement avec l’Organisation.

 

  En conséquence, l’Organisation informe le Volontaire des éléments suivants :

- Statut juridique : association sans but lucratif (asbl)

- Finalité sociale : L’association a pour but, dans un esprit pluraliste, d’assister les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle dans la préparation et la réalisation de leur pèlerinage ; de créer et de promouvoir des activités et des études historiques, sociales, culturelles, artistiques, littéraires, spirituelles et religieuses concernant la vénération de saint Jacques le Majeur et la continuation des pèlerinages à Compostelle.

 

  Nature, mode et modalités d’exécution de l’activité :

- Accueil des pèlerins à Saint-Palais.

- L’hospitalier voyage et se nourrit à ses frais

- Le Volontaire agira avec la diligence, la loyauté, le sérieux et la compétence que l’Organisation est en droit d’attendre d’une personne à qui sont confiées la participation ou la réalisation des activités de l’Organisation ;

- Le Volontaire fournira les services dans un esprit de concertation avec l’Organisation;

- Le Volontaire s’engage à n’avoir aucune activité ou attitude pouvant nuire à la réputation de l’Organisation ;

- Le Volontaire fera rapport de sa mission à l’administrateur signataire ;

- Le Volontaire ne révèlera pas à des tiers, sauf dans la mesure nécessaire à l’exécution de sa mission, une quelconque information confidentielle dont il pourrait avoir connaissance à l’occasion de sa mission.

 

  Assurances contractées par l’Organisation :

- Pour assurer les risques liés aux activités exercées, l’Organisation a contracté auprès de la compagnie d’assurances FORTIS, une police d’assurances (numéro contrat : 03/66052044) couvrant :

- La responsabilité civile de l’Organisation, à l’exclusion de la responsabilité contractuelle.

- La responsabilité civile des volontaires à l’exclusion de leur responsabilité contractuelle, pour les dommages que subiraient l’organisation, le bénéficiaire, d’autres volontaires ou des tiers pendant l’exercice du volontariat ou au cours des déplacements effectués dans le cadre de celui-ci.

 

  Indemnités en remboursement des frais supportés

- L’Organisation indemnise le Volontaire sur la base de production de pièces justificatives des dépenses engagées dans le cadre de la mission qui lui est confiée. Ne jouissant pas du pouvoir d’engager l’Organisation, le Volontaire ne peut engager des dépenses supérieures à 50,00 €uros par opération, sans l’approbation de l’administrateur signataire.

- Les frais remboursés au Volontaire sont énumérés ci-dessous de manière limitative

: Petit matériel de bureau ou petit matériel destiné au refuge.

- Le Volontaire remettra à l’Organisation (par l’intermédiaire de l’administrateur signataire) un relevé détaillé de ses journées d’activité sur une base mensuelle. Le paiement de l’indemnité se fera dans les 30 jours de la réception de ce relevé.

 

  Fait à … … … … … … … … … … … … le … … … … … … … …

en deux originaux, chacune des parties reconnaissant avoir reçu son exemplaire.

  Pour l’Organisation, Administrateur délégué à cet effet

 

  Signature du Volontaire “pour réception”

 

  Il sera remis à part, à chaque hospitalier :

• une feuille d’engagement d’hospitalier pour la période choisie ;

• un exemplaire de la convention de bénévolat, à compléter, dater et signer, à renvoyer auprès de l’administrateur ;

• Une carte de Saint-Palais.

 

  Paul Sempels, administrateur, Place de Ben 7, 4500 Huy.

    

     retour à Q.Pratique retour

                                                                       01/05/2011

delhommeb at wanadoo.fr