Vêtements (Cilio)

 

                                                Vêtements de randonnée (Cilio 2006)

 

  Le choix des vêtements présente une difficulté. Il doit apporter une solution à trois problèmes majeurs: le froid, le chaud, la pluie. Les solutions :

 

Le froid

- On va su-per-po-ser, appliquer le concept multicouche ! Plusieurs couches emprisonnent mieux la chaleur que le port d’un seul vêtement très chaud.

- On va donc retenir des vêtements plutôt fins que l’on superposera en fonction de la température.

- Avantage indéniable, le réglage de votre confort thermique se fait plus facilement. Il fait plus chaud ? On enlève une couche, voire deux... Fait-il soudain frisquet ? On su-per-po-se !

- Bien entendu la nature des "couches" que vous emporterez variera selon la saison.

- En tout cas, si vous les supportez, préférez les vêtements synthétiques évacuant la transpiration. Ils ont l’avantage de sécher très rapidement.

 

Le chaud

- Chaud égale soleil, égale coup de soleil, ou de chaleur, insolation, etc. Que des trucs sympas !

- Attention donc, car si le soleil va rendre le chemin très agréable, il peut également, et très rapidement, le transformer en enfer, au propre comme au figuré.

- Contrairement à une idée répandue, on couvre tout, y compris la tête - prenez exemple sur les Touaregs.

- Jambes, bras, épaules, nez exposés au soleil sans précaution pendant huit heures de marche se rappelleront à votre bon souvenir (cuisant de préférence) des jours durant, s’ils ne rendent pas tout bonnement impossible la poursuite de votre périple !

- Les vêtements seront amples, de couleur claire, et légers.

- Le chapeau devra pouvoir couvrir le cou.

 

La pluie

- La pluie du matin n’arrête pas le pèlerin ! Certes... Par nature optimiste, j'ajoute "Quant à la pluie du soir, elle lui donne espoir !"

- Comme l’aurait dit Lapalisse : "Quand on est à l’abri, on n’est pas mouillé" ! Les vêtements imperméables doivent vous protéger de pied en cape.

- On privilégiera les matières à la fois imperméables et respirantes, Gore-Tex ou autres.

- Pour les chaussures, on peut recourir aux guêtres. Les prendre hautes.

- N’oubliez pas également d’abriter votre sac à dos. Des housses imperméables existent pour ce faire. De plus en plus fréquemment les sacs sont vendus avec leur propre housse.

- Les adeptes du parapluie le laisseront pour une fois à la maison pour plusieurs raisons : encombrement, poids, commodité. Essayer de déployer un parapluie sous une pluie battante avec un vent à 60 km/h sur l’Aubrac !

 

     retour à Q.Pratique départ

                                                                       23/02/2011

delhommeb at wanadoo.fr