Equipement : revue (Aquitaine)

 

                      Association des Amis de Saint-Jacques de Compostelle en Aquitaine   

                                                                 Le sac du pèlerin

                                        http://www.saint-jacques-aquitaine.com/preparation.php

 

- On ne peut donner un conseil, car il y a autant de conseils que d'individus. Chacun a, en effet, ses besoins, ses habitudes, ses priorités. Vous trouverez donc ici, davantage des principes de base qu'une liste détaillée.

- Sur le Chemin, les choses évoluent, et des informations relevées sur un guide ou un document datant de quelques années peuvent être déjà périmées. En outre, surtout par internet, circulent des données parfois mal fondées ou trop personnalisées. Ce texte est bien sûr évolutif. La contribution des pèlerins, à leur retour, pour une mise à jour éventuelle, est fortement souhaitée.

 

  Le sac

-  Bien choisir son sac (achat ou récupération) en tenant compte de sa morphologie et de son projet (intermédiaire entre grande et moyenne randonnée). Celui-ci rempli avec tout ce que l'on a prévu d'emporter, il doit rester de la place pour les achats en cours de journée, les vêtements enlevés… Les poches ou sacs complémentaires accrochés et brinquebalants sont à proscrire.

-  Equilibrer et régler le chargement (selon schéma joint) et disposer de manière accessible ce dont on a régulièrement besoin au cours de la journée. Un sac bien fait doit pouvoir tenir debout tout seul !

-  Effectuer des marches préparatoires, entre autres avec l'association, et envisager de diminuer le poids si nécessaire. On admet habituellement 10/12 kg pour un homme, 8/10 pour une femme.

-  Les sangles (rappel, redressement ou autres) doivent être réglées avec précision.

-  Pour les sacs ne disposant pas d'un "sur-sac" (imperméable pour le sac) d'origine, doubler par un grand sac plastique,

-  Etablir une liste afin de ne rien oublier au dernier moment, vérifier le bon état et le fonctionnement (piles…), ou la validité des documents (cartes de crédit...),

-  Eviter les objets et vêtement de valeur, "sécuriser" argent et documents,

-  Eviter les emballages lourds et encombrants (articles de toilettes et de soins…), les remplacer par des pochettes plastiques ou en tissu léger,

-  Se munir d'un lot de poches plastiques multi-usages (sacs congélation de différentes tailles avec zip de fermeture),

 

  Vêtements

- La totalité des vêtements et chaussures auront été portés lors de marches de préparation, et reconnus comme confortables.

- Les textiles utilisés actuellement pour les vêtements de sport sont plus ou moins anti-transpirants, de lavage et de séchage rapides. Attention : il y a parfois des réactions épidermiques gênantes (d’où l'intérêt d'un essai préalable).

- Envisager des vêtements polyvalents. Exemples : paréo/drap housse, survêtement léger/pyjama, cape/tapis de sol, sandales de repos/marche sur route…

- L'indispensable : 2 tenues de marche "textile transpirant", 1 tenue pour l'étape, 1 veste polaire ou blouson type "Goretex", 3 paires de chaussettes, chaussures de marche, sandales de repos, cape et/ou parapluie, foulard ou chèche, chapeau (casquette, bob,…) guêtres, gants selon la saison…

- Les vêtements seront protégés de toute humidité dans des sacs de congélation munis d'une fermeture zippée.

 

  Petit matériel

- En vrac : lunettes de soleil, mini-torche, mini-trousse couture, boussole élémentaire, brassards ou bandes réfléchissantes, cordelettes (10 m), une dizaine d'épingles de sûreté (servant aussi de pinces à linge), briquet, élastiques, mini-éponge grattante, mini-torchon, brosse à ongle (pour nettoyer les chaussures), papier hygiénique, mouchoirs (à jeter ou non), poches plastiques, lacet de secours, un sifflet (de préférence à portée de bouche)…

- Et selon ses habitudes : bourdon ou bâton(s) télescopique(s), sacoche type banane ou autre…

 

  Couchage

- Sac de couchage léger (600 g), ou matériel assimilé (avec ou sans "sac à viande")

- Matelas mousse ou auto gonflable. Eventuellement oreiller gonflable.

- Boules type Quies.

 

  Papiers

- Crédenciale (y faire figurer dès le départ son n° de carte d'identité, ne pas oublier de la signer)

- Carte Nationale d'Identité ou passeport, carte Européenne d'Assurance Maladie. Eléments médicaux personnels en cas d'urgence. Carte d'assurance rapatriement.

- Téléphone portable et chargeur. Ne pas oublier les n° ICE (personnes à contacter en cas d'accident)

 

  Argent

- Espèces + carte(s) bancaire(s). Noter le numéro d'opposition, vérifier la date de validité,

- Portefeuille "sécurisé" dans le sac ou la sacoche,

- Porte monnaie d'accès facile pour les dépenses quotidiennes.

 

  Documentation

- Guide du chemin retenu (ou photocopies) Photocopie de la carte routière du secteur de marche.

- Guide Manger et dormir sur le chemin ("Miam Miam Dodo") de l'année.

 

  Alimentation

- Outre les achats quotidiens, prévoir : provisions de sécurité et de dépannage, en petites quantités renouvelables (soupe instantanée, barres énergétiques, dosettes de café ou de thé, fruits secs, lait en tube, sucre…)

- Matériel : 2 bouteilles en plastique fort (d'un ½ litre au minimum), sauf si le sac est équipé d'une réserve d'eau, couteau (avec cuiller et fourchette incorporée), timbale (éviter l'aluminium qui rend les boissons chaudes imbuvables car brûlantes), petite boite plastique (servant de conditionnement et d'assiette), décapsuleur, tire bouchon…

- Une certaine indépendance peut être apportée par une bouteille thermos d'un demi-litre (à remplir tous les matins avec de l'eau chaude dans le premier bar trouvé), ou un thermo-plongeur (résistance électrique permettant de chauffer efficacement les liquides).

 

  Toilette

- Utiliser des pochettes ou trousses légères.,

- Remplacer les conditionnements d'origine (surtout en verre) par des flacons plastiques,

- Limiter les quantités (échantillons ou tubes à moitié vides),

- Certains produits sont polyvalents : savon de Marseille = lessive, douche, rasage…

- Penser aux lingettes,

- Serviette de toilette micro fibre ou "nid d'abeille" (légèreté, pouvoir absorbant, séchage rapide),

 

  Santé

- Lunettes "de secours" dans un étui rigide,

- Produits de prévention et de soins des pieds, pansements adaptés. Certaines marques distribuées en France ne le sont pas en Espagne, mais les équivalents existent.

- Crème solaire, stick à lèvres,

- Couverture de survie

- Traitements personnels habituels largement calculés et ordonnance de renouvellement; certains médicaments identiques ont des appellations différentes en Espagne.

- L'Espagne n'est pas un pays sous-équipé en pharmacies. Se contenter donc des produits de première nécessité en petite quantité (anti diarrhéique, soins de petites blessures, ampoules, ennuis musculo-tendineux, compresses, désinfectant, digitube, filet de maintien de compresse, pansements prêts à l'emploi; bande élastique, pommade antalgique et anti-inflammatoire, ciseaux (de préférence à ongles), pince à épiler (échardes), aiguilles (en commun avec trousse de couture)

 

  Note, remarques, idées reçues

- L'Espagne du Camino Francés n'est pas l'Andalousie. Le printemps et l'automne peuvent être frais, même froids.

- Pour les groupes (à partir de 2 personnes), mettre en commun différents matériels (pharmacie, guide, ..).

- Le matériel spécifique de camping n'a pas été abordé

- Le port de 2 paires de chaussettes a ses inconditionnels. Ce n'est nullement une obligation.

- Aucun sac réputé imperméable ne résiste à une journée entière de pluie; penser aux sacs de congélation "zippés".

- Il est fréquent de lire que le poids du sac est proportionnel au poids du corps. Ceci n'a aucun fondement. En effet celui qui a 15 kg de graisse n'a aucun intérêt à porter 2 ou 3 kg supplémentaires !

- En rapport avec ces conseils de base, tout équipement optionnel tel matériel photo professionnel, jumelles, guides touristiques et livres, vêtements de "ville", sèche-cheveux, instrument de musique, ordinateur portable…, se traduit par un volume et un poids supplémentaire à considérer.

 

  Divers

- Boussole : elle peut être utile, car sur les guides, l'orientation est souvent signalée en complément.

- Documents administratifs : outre la "crédenciale" déjà citée, Carte d'identité nationale ou passeport, Carte de rapatriement (si on n'a pas l'habitude de s'en servir, bien vérifier ses papiers, car on est souvent assuré par plusieurs organismes.), Carte européenne d'assurance maladie. Par ailleurs, dans le cas de problème de santé pouvant altérer la conscience, ou dans le cas de traitements à prendre en compte en cas d'accident, prévoir un document mentionnant la situation, facilement accessible et rédigé en espagnol.

- Lunettes : pour ceux qui en sont dépendants, prévoir une paire de secours dans un étui résistant.

- Portable : avec l'option "étranger", il fonctionne à peu près partout. Il ne devrait être qu'un élément de sécurité et d'urgence !

 

  Chaussures

- Les chaussures, point le plus important de notre équipement, en cuir ou de plus en plus en Goretex, doivent être choisies avec le plus grand soin et obligatoirement "rodées" avant de prendre le chemin.

- Elles doivent être essayées en fin de journée dans un magasin spécialisé dans le vêtement de sport, avec l'aide d'un vendeur compétent. Les choisir en fin de journée, au moment où les pieds sont généralement les plus gonflés, avec les chaussettes que vous porterez sur le chemin, et prévoir une taille minimum de plus. Le confort absolu consiste à se faire réaliser des semelles personnalisées par un podologue spécialisé dans le sport (ce qui entraîne évidemment un certain coût). Mais attention, il faut que le pied, la chaussette et la semelle puissent cohabiter dans la chaussure. L'idéal est de choisir la chaussure suffisamment grande (en longueur, en largeur et en hauteur, et de la porter au podologue qui choisira la bonne épaisseur de semelle !

- Les plus chères ne sont pas toujours les meilleures. En particulier, proscrire les modèles "montagne" et prendre les modèles de type moyenne ou grande randonnée, à tige montante ou basse selon le confort ressenti.

- Ne croyez pas les vendeurs vous assurant un kilométrage supérieur à 2.500 km. Ce n'est qu'un argument de vente. La moyenne de durée tourne entre 1.200 et 1.500 km. Ce qui n'est déjà pas si mal !

- Proscrire formellement les chaussures non portées depuis longtemps, ou celles de "récupération".

- Aucune chaussure de marche, même réputée imperméable, ne résiste à une journée de pluie.

- Le meilleur modèle, même choisi méticuleusement, peut, pendant la période de rodage, causer des ampoules ou autres ennuis. En cas de persistance ou de répétition, ils peuvent nécessiter, surtout chez les "aînés, l'intervention d'un podologue et le port de semelle orthopédiques.

- Les chaussures "de repos" seront du type sandales de bonne qualité, de préférence aux chaussures fermées. Choisir malgré tout un modèle qui pourrait être une alternative avec les "grosses" chaussures, les jours de beau temps, ou lorsqu'il y a un problème passager.

 

     retour à Q.Pratique départ

                                                                       15/01/2011

delhommeb at wanadoo.fr