Pharmacie (Martin)

 

                                        La trousse de secours indispensable (David MARTIN)

                            http://blog.sushilabs.com/2009/06/02/kit-de-secours-indispensable/

 

  Afin de limiter le poids (qui est un des facteurs les plus importants dans cette randonnée), je propose de vous remettre la liste de votre trousse de secours, composée des éléments indispensables qui serviront très probablement durant votre chemin.

 

2 boites IBUPROFENE® 400mg :

- anti-inflammatoire non stéroïdien possédant des propriétés analgésiques (antidouleurs), antipyrétiques (fait baisser la température) et antiagrégantes plaquettaires (fluidifie le sang).  

- le médicament indispensable contre les premières douleurs du chemin et les tendinites, ou encore les maux de tête ou les rhumes, les grippes, la fièvre…

 

2 tubes de crème anti-frottements pour les pieds AKILEINE NOK® :

- permet de durcir la peau de vos pieds et d’éviter les ampoules.

- préparez vos pieds déjà 10 jours avant votre départ, puis enduire vos pieds chaque matin avant de partir, ou dès que vous sentez le moindre frottement

- en application durant la randonnée, ne pas faire pénétrer la crème

 

1 tube gel AKILEINE FRAICHEUR VIVE® des laboratoires ASEPTA - ou CALENDEEL C®-GEL du laboratoire Heel*

- en cas de surchauffe des pieds

- soulage instantanément

 

1 tube de crème TRAUMEEL® anti-inflammatoire/analgésique 50 gr du laboratoire Heel*

- en cas de douleurs de type tendinites et même de rougeurs (début d’ampoules) dues aux frottements

- c’est une crème homéopathique très efficace…même les plus sceptiques ont dû le reconnaître.

 

1 bombe ECONAZOLE SANDOZ® 1%

- pour la prévention et les soins des mycoses des pieds

- pulvérisation 1 à 2 fois par semaine (pieds et chaussures)

 

1 scalpel

- pour inciser les ampoules

- les couper dans le sens du frottement

 

1 bobine de gros fil et une aiguille

- pour les ampoules

 

2 pansements dim 20×20 cm hydrocolloïde COMFEEL Plus® du laboratoire COLOPLAST

- pour soigner et protéger vos ampoules

- et non COMPEEL, qui est plus gros et complètement inadapté pour cette randonnée

 

1 paire de ciseaux

- pour découper vos pansements et vos ongles de pieds (le faire très souvent)

 

5 unidoses BETADINE® SCRUB 4 % -  10 ml  - ou 5 unidoses EOZINE® AQUEUSE 2% GIFRER – 2 ml

 

10 compresses de gaze stériles 7,5×7,5 cm

- pour nettoyages ou applications sur lésions cutanées

 

50 cm de Sparadrap autoadhésif HYPAFIX® en bande de 5 cm de large à découper :

- a l’avantage d’être très fin, très doux, élastique, très collant et de laisser respirer les lésions pour qu’elles puissent sécher.

 

5 pansements autocollants stériles STERIPAN® – Gros format (5x)

 

5 pansements autocollants stériles STERIPAN® – Petit format (5x)

 

1 petit tube de crème solaire – Indice 50+

 

1 roll à lèvres protection solaire et hydratation

 

1 boite IMODIUM® 2 mg Gélule Boîte de 20

- traitement des diarrhées aiguës, chroniques et gastro-entérites.

 

1 tube de granules homéopathique ARNICA – 5CH

- contre les douleurs

- 5 granules toutes les 2 heures en période de crise

 

1 tube de granules homéopathique BELLADONA – 5CH

- contre la fièvre

- 5 granules toutes les 2 heures en période de crise

 

2 paires de bouchons d’oreilles

- haute protection contre le bruits…mais surtout contre les ronflements (les siens y compris !)

 

EN OPTION :

 

3M Nexcare Cold Instant® double pack – 2 coussins thermiques – 15 cm X 18 cm ou équivalent -  

- dégage du froid en cas de douleurs vives musculaires ou tendinites

                                              -------------------------------------

 

(*) Le laboratoire HEEL n’est pas représenté en France.  Il est donc parfois difficile de trouver leurs produits en pharmacie.  Renseignez-vous auprès de votre pharmacien, et commandez lui les produits dont vous avez besoin.  Ils vous seront alors livrés sous 24 à 48 h.  Sinon, il est possible de les commander sur divers sites Internet, ou encore de l’acheter en Espagne dans une pharmacie qui propose des produits homéopathiques.

 

Durant votre chemin, vous allez surtout prendre soin de vos pieds et des premières douleurs musculaires. Cette pharmacie est donc concentrée sur l’essentiel. Seul l’Imodium, la Belladona, la crème solaire sortent de ce contexte, mais sont tout aussi importants.  Les gastros sont légions sur le chemin, tout comme les rhumes ou les grippes.  Vous allez croiser des gens du monde entier qui sont de véritables vecteurs pour toutes les sortes de virus.  Si cette pharmacie vous aidera durant votre journée de marche, en cas d’autres besoins, vous allez croiser des albergues qui disposent déjà des premiers éléments pour vous soigner, des pharmacies qui pourront vous aider à la compléter, des dispensaires médicaux à la disposition des pèlerins, des cabinets de la Croix Rouge, ou encore des pèlerins eux-mêmes qui pourront vous aider.  Il ne sert donc à rien de vous surcharger.

 

Les ampoules dépendent beaucoup de vos chaussures et de vos chaussettes.  Évitez les chaussures de grande randonnée pour la montagne, trop lourdes et complètement inadaptées pour le chemin qui n’a pas de difficultés de passage majeures.  Des chaussures hautes sont cependant mieux adaptées pour le chemin.  La doublure de votre chaussure, qui peut souvent être en Goretex® très épais et rugueux, peut produire très vite ces ampoules – le vrai cauchemar du pèlerin.  Dans ce cas, vous pouvez aussi ajouter une paire de chaussette de type bas Nylon – très fins qui limiteront ces frottements. La crème NOK est un véritable PLUS.  C’est la crème des randonneurs, qui agit comme une véritable deuxième peau. Pour bénéficier pleinement de ses bienfaits, il est indispensable de bien préparer vos pieds au moins 10 jours avant le départ.  Il est donc nécessaire de se masser les pieds quotidiennement, et de bien la faire pénétrer dans l’épiderme avec une dose conséquente de crème, afin de commencer à faire durcir la peau de vos pieds. Une fois sur le chemin, chaque matin avant de commencer sa nouvelle étape de 20 à 35 km, il sera indispensable de l’appliquer en dose suffisante, et de ne pas la faire pénétrer dans la peau.

 

Les douleurs musculaires et articulaires apparaissent les premiers jours, et c’est ensuite aux 2/3 du chemin que l’on voit les tendinites arriver. Surtout après les étapes très planes entre Boadilla et Hospital de Orbigo. Si vous sentez des douleurs aux extrémités de vos muscles durant plusieurs jours, alors la tendinite vous guette. Pour y remédier le plus rapidement possible, il est donc nécessaire de  masser et de re-masser vos muscles et vos tendons en profondeur avec la crème Traumeel toutes les 2 heures, et de prendre des Ibuprofènes toutes les 6 heures afin de soulager dans les 20 min la douleur.  Si elle persiste, ne continuez pas votre marche, et terminez votre étape en autobus ou en taxi. Dans ce cas, il est alors nécessaire de faire un break d’1 à 2 journées, et d’aller voir un ostéopathe-physiothérapeute pour diagnostiquer la gravité et travailler vos tendons et vos muscles pour les détendre.  Si vous insistez, l’arrêt ne sera plus une option, mais sera obligatoire… pour une durée d’au moins 7 jours, avec au final d’éventuelles conséquences à vie. Attention également à l’utilisation prolongée d’Ibuprophène - respectez les doses: à forte dose, il peut vous couper la sensation de douleur … jusqu’à la rupture musculaire ou ligamentaire, ou encore provoquer des problèmes gastriques - attention aussi aux intolérances, ou allergies à ce médicament.

 

Le maître mot: écoutez votre corps ! Le chemin de Compostelle n’est pas une randonnée de performance, mais d’endurance.

 

Voilà, j’espère que mon expérience pourra vous servir. N’hésitez pas à me contacter en cas de question.

 

       retour à Q.Pratique départ

                                                                       14/04/2011

delhommeb at wanadoo.fr