Conseils (Xunta de Galicia)

 

                                                       Conseils (Xunta de Galicia)

                      Xunta PDF

                          

 Information générale sur le Chemin

 

Motivations

- Le Chemin de Saint-Jacques est né il y a environ mille ans, lorsque les pèlerins de toute l’Europe commencèrent à se rendre sur la tombe de l’apôtre, dans une quête spirituelle ou religieuse.

- À l’heure actuelle, les marcheurs font le chemin poussés par de multiples raisons: religieuses, intellectuelles, artistiques, sportives ou simplement pour profiter de son importante richesse monumentale et culturelle et de la beauté de ses paysages.

 

Compostela

- Si la motivation qui pousse le pèlerin à effectuer le Chemin est religieuse, il pourra obtenir la "Compostela", un certificat officiel délivré par la Cathédrale de Saint-Jacques aux personnes qui, en plus d’indiquer qu’elles sont guidées par des motifs religieux, satisfont à certaines conditions telles que: avoir parcouru, au moins, 100 kilomètres à pied ou à cheval, ou 200 km à vélo, et pouvoir l’attester à l’arrivée.

 

Credencial

- Pour certifier le chemin parcouru et recevoir la Compostela, le pèlerin devra présenter la Credencial, ou carnet du pèlerin. Il s’agit d’un document délivré par l’Archevêché de Saint-Jacques-de-Compostelle dans des lieux reconnus par cette entité, tels que les refuges de pèlerins, les associations d’amis du chemin, des offices du tourisme ou les paroisses du Chemin.

- Le marcheur devra la présenter une ou deux fois par jour dans les refuges, les paroisses ou établissements ayant un cachet de lieu de passage, pour qu’ils y apposent leur cachet et la date de passage afin de certifier les journées de pèlerinage effectuées.

- Ce document est indispensable pour pouvoir accéder aux refuges ou hébergements spéciaux pour les pèlerins, s’ils ne sont pas complets.

- Sachez que pour si quelque raison qui soit, vous ne pouvez obtenir la Credencial, elle pourra être remplacée par un journal de route avec les signatures et les cachets de chaque étape du Chemin.

- Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ces documents dans les refuges de pèlerins et les offices de tourisme que vous trouverez tout au long du Chemin de Saint-Jacques. Vous pouvez également consultez le site internet www.xacobeo.es

 

   Conseils pour préparer le Chemin

Il faut s’équiper convenablement, en tenant compte de la modalité et de la saison choisies pour réaliser le Chemin ainsi que les caractéristiques individuelles propres à chacun. De manière générale, il faut prendre en compte les aspects suivants:

 

Sac à dos

- Il doit être confortable et léger.

- Il ne doit pas être chargé d’objets inutiles ou qui pourraient être achetés au long du Chemin.

- Éviter également les éraflures causées par les courroies.

- Il vaut mieux garder les choses ordonnées dans le sac à dos afin de faciliter la manipulation.

- Si vous décidez de faire le Chemin de Saint-Jacques à vélo, gardez un poids équilibré pour que le pédalage soit le plus confortable possible.

 

Chaussures

- Il est préférable d’utiliser des chaussures appropriées pour la marche. Aussi faut-il choisir des chaussures bien adaptées aux pieds, confortables, tenant bien les chevilles et avec une semelle qui ne glisse pas, déjà utilisées au préalable, si cela est possible, pour être sûr que les chaussures remplissent toutes ses conditions.

- Pour choisir les chaussures les mieux adaptées, il est important de regarder l’étiquette, car elle nous indiquera le matériel utilisé pour la fabrication de ses différentes parties: l’empeigne, la doublure et la semelle. - L’étiquette doit être visible et être bien fixée, au moins, sur une botte ou chaussure de chaque paire et ne doit pas induire en erreur. En outre, les points de vente de chaussures doivent afficher des panneaux expliquant les pictogrammes présents sur les étiquettes des chaussures (parties, matériaux utilisés).

- N’oubliez pas d’apporter des tongs pour les douches et pour relaxer vos pieds à la fin de chaque étape.

 

Vêtements

Ils doivent être adaptés au temps. En été, il faudra prévoir des vêtements légers, en coton, et en hiver, un anorak de montagne, des gants et des vêtements en laine. Un chapeau pour se protéger du froid et en été, du soleil. Comme dans le cas précédent, l’étiquette des vêtements doit contenir, entre autres, l’information nécessaire sur le matériel, la composition et finalité, ainsi que les instructions d’utilisation.

 

Trousse à pharmacie

- Vous trouverez, dans les principaux villages de la route, des pharmacies.

- C’est pourquoi il ne faudra inclure dans la trousse de secours que le strict minimum comme, par exemple, des ciseaux, du sparadrap, des bandes en coton et élastiques, de l’alcool, du désinfectant, une crème anti-inflammatoire, des aspirines ou du paracétamol.

 

Bâton

- Il peut s’avérer très utile pour marcher sur des terrains glissants.

 

  Divers

Animaux de compagnie

Il est important de :

- S’assurer que leurs vaccins sont à jour et qu’il est dûment déparasité. Tout cela doit figurer sur la carte de santé que vous devrez avoir avec vous pendant le parcours.

- Planifier et adapter la route et les étapes en fonction de la présence d’hébergements acceptant les animaux de compagnie.

 

Chemin à cheval

Prenez en compte que votre compagnon de route a des besoins particuliers, et donc :

- Assurez-vous que vous êtes tous deux physiquement en mesure de réaliser le parcours.

- N’oubliez pas sa carte de santé, où figurent tous ses vaccins, et veillez à ce qu’il ait tous les vaccins exigés dans les divers territoires traversés par Chemin, car les exigences peuvent être différentes dans chaque État.

- Assurez-vous de lui apporter la nourriture et l’eau en quantité nécessaire ainsi qu’un repos adéquat.

- Planifiez et adaptez la route et les étapes à parcourir en vous informant, avant de commencer le Chemin, sur les différents hébergements qui acceptent les chevaux ou les possibles hébergements pour chevaux situés près du Chemin.

 

Personnes atteintes d’une invalidité

- S’informer, avant de commencer, sur les difficultés qu’une personne atteinte d’une invalidité peut rencontrer et sur les conditions d’accessibilité des différents services qui jalonnent le Chemin de Saint-Jacques (refuges, établissements hôteliers, etc.).

- Apporter des pièces de rechange pour les fauteuils roulants ou des embouts pour les béquilles, s’il y a lieu, et ne pas rejeter l’idée de compter sur une voiture d’appoint.

- Être extrêmement prudent en traversant les routes, si l’incapacité est auditive et marcher en étant toujours accompagné, dans le cas de personnes ayant une incapacité visuelle, en raison des croisements, des déviations et des irrégularités du terrain.

 

  Santé

Brèves recommandations en matière de santé

- Les pèlerins espagnols doivent toujours voyager avec leur carte de santé.

- Pour les pèlerins en provenance d’un autre État membre de l’Union européenne, il est recommandé de se procurer la Carte européenne d’assurance maladie.

- Pour les pèlerins en provenance d’un État non membre de l’Union européenne, sachez que certains pays ont des accords avec l’Espagne. Il est donc important d’obtenir cette information avant de commencer le voyage pour ainsi disposer de tous les papiers en règle.

- Le numéro de téléphone des urgences est le 112.

 

En outre, il faut également respecter une série de recommandations en matière de santé :

 

1. Réaliser une préparation physique préalable, en sachant qu’il faut planifier les étapes en fonction de vos possibilités physiques, doser vos efforts, et faire des pauses plus ou moins fréquentes ou longues selon les caractéristiques propres à chacun. Il ne faudrait jamais être à bout de force en fin d’étape.

 

2. Éviter l’exposition solaire directe pour prévenir les insolations, les coups de chaleur, etc. en vous protégeant avec des casquettes ou des chapeaux. Pour éviter les brûlures solaires ou la déshydratation par transpiration excessive, il est conseillé d’éviter de marcher pendant les heures pendant lesquelles le rayonnement solaire est le plus intense (midi), et de réaliser des expositions progressives (surtout pour les pèlerins habitués à un autre climat), utiliser des crèmes de protection solaires et des crèmes hydratantes, ainsi que des lunettes de soleil avec protection contre les UV.

 

3. Porter un casque et un gilet réfléchissant, pour les pèlerins à vélo.

 

4. Consommer de l’eau en bouteille ou de l’eau potable issue d’un approvisionnement public; l’eau des rivières, des sources, des cours d’eau ou des fontaines dont vous n’êtes pas sûrs qu’elle soit potable, ne doit pas être consommée. Pour prévenir les déshydratations, il est conseillé de boire au minimum 2 litres d’eau par jour. Il existe sur le marché des boissons isotoniques dont la composition en sodium et potassium peut aider un adulte en bonne santé.

 

5. Manger de 4 à 5 fois par jour des aliments frais au lieu de faire un seul repas par jour plus riche. Les fruits et légumes doivent être bien lavés avec de l’eau potable. Si vous transportez des plats précuits ou préparés, assurez-vous qu’ils sont conservés correctement.

 

6. Il est recommandé de prendre une douche ou un bain par jour, avec un séchage correct, et de veiller à garder une bonne hygiène personnelle, pour favoriser le repos et prévenir les macérations et les mycoses. Il ne faut pas partager les éléments d’utilisation personnelle tels que les rasoirs ou les pinces à épiler.

 

7. Le soin des pieds est essentiel pour prévenir les ampoules. Il faut, pour cela, utiliser des chaussettes en coton, toujours propres, sèches et bien enfilées pour éviter les éraflures.

 

  retour à Q.Pratique Généralités

  home

                                                                       07/06/2009

delhommeb at wanadoo.fr