Conseils Via Francigena (Trezzini)

 

                       A.Trezzini, Y. Terrien, C. Heckmann - guide Via Francigena (Lepère 2012)

 

  http://www.lepere-editions.com

                                                                       -------------------------------------------

 

  Comment suivre le chemin?

 

  La Via Francigena était tombée dans l'oubli pendant des siècles jusqu'en 1995: c'est encore un chemin de pionnier! Les hébergements et le balisage ne sont donc pas encore parfaitement organisés. En Italie particulièrement, le balisage n'est pas toujours cohérent et peut vous emmener sur de fausses routes. De plus, il n'existe pas en Italie de carte topographique précise, si ce n'est dans les zones de montagne. Ce guide remédie à ces problèmes par un descriptif de chemin détaillé.

 

  L'itinéraire principal choisi dans les étapes de ce guide est le plus souvent l'itinéraire officiel défini par le ministère responsable de la Via Francigena. Sinon, l'itinéraire officiel est indiqué comme variante et nous vous proposons alors un autre parcours défini par l'AIVF quand celui-ci présente des avantages: parcours historique, plus court, moins dangereux ou praticable par tous les temps. Nous avons privilégié au maximum les routes secondaires et les petits chemins, et éliminé au maximum les routes à trafic important, redoutables pour la sécurité du pèlerin! Au début des chapitres sont indiqLjées comme "itinéraire historique" les étapes dont au moins une partie du tracé respecte celui de Sigéric, ou s'en approche.

 

  Il a fallu effectuer un travail de longue haleine pour comparer les diverses solutions auprès des administrations communales et des associations Via Francigena locales et nationales pour vous offrir le meilleur parcours possible actuellement. Bien que nous ayons tenté de repérer le terrain au mieux, nous vous remercions à l'avance de signaler à l'AIVF ou aux éditions Lepère les éventuelles erreurs qui se sont insinuées, afin de faire profiter de ces informations aux pèlerins qui vous suivront.

 

  Le rôle de la crédentielle

 

  La lettre de créance ou crédentielle (litterae patentes peregrinatoris iter per viam francigenam facientis) est le passeport du pèlerin. Il s'agit d'un document délivré par une association qu'il faut faire tamponner une fois par jour et à chaque étape afin de prouver votre condition de pèlerin/randonneur et d'avoir ainsi accès aux infrastructures d'accueil (nombreuses réductions réservées aux amis de l'AIVF, indiquées dans ce guide).

 

  La crédentielle vous permettra aussi d'obtenir le Testimonium, certificat attestant que vous avez effectué le pèlerinage jusqu'à Rome.

 

  Pour adhérer à l'AIVF et obtenir ainsi votre crédentielle, renseignez-vous auprès de :

Mme Virginie Brouillard

14 rue Pierre Joly - 95100 Argenteuil

Tél. : (+33) 09 53 356598

france@francigena-international.org

 

  Obtenir le Testimonium

 

  Les pèlerins romieux, à la fin de leur voyage, sont accueillis pour recevoir le Testimonium Peregrinationis ad Limina Petri.

 

  Plusieurs conditions sont requises:

1) les pèlerins à pied doivent de préférence avoir cheminé sur la Via Francigena au moins depuis Acquapendente en passant par Bolsena, Montefiascone, Viterbo, Vetralla, Sutri et La Storta ;

2) les pèlerins à vélo au moins depuis Lucques (400 km).

 

  Quand ces conditions sont remplies, ils peuvent se rendre auprès de:

1) bureaux de l'Opera Romana Pellegrinaggi, place Pio XII 9, devant la place Saint-Pierre, du lundi au vendredi de 9 à 18h, le samedi et le dimanche de 9 à 16h. Tél. : (+39) 06 69896384 ;

2) bureaux de la Canonica di San Pietro Dans ce second cas, se rendre au portail "Petriano" sur la place S. Uffizio, les lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 9h30 à 12h30 puis aller au Palazzo della Canonica

pour recevoir le Testimonium. Info : Patrizio Menna Valerio, tél : (+39) 06 69883731.

 

  Au cas où vous ne seriez pas parvenu à entrer dans la Cité du Vatican le jour de votre arrivée, vous pourrez recevoir votre Testimonium par la poste en adressant votre demande à :

Fabbrica di San Pietro - 00120 Città dei Vaticano

avec les documents suivants:

1) photocopies de la carte d'identité ou du passeport

2) photocopies des crédentielles tamponnées

3) adresse complète

4) date de naissance

5) lieu de départ de votre pèlerinage

6) date de départ et date d'arrivée

7) votre moyen de transport : pèlerinage réalisé à pied, à vélo?

8) le motif de votre pèlerinage: la foi, la culture, ou une autre motivation?

9) l'organisation qui vous a soutenue avant ou pendant votre pèlerinage, par exemple l'Association Internationale Via Francigena (AIVF), la Confraternità di San Giacomo, l'Associazione Europea delle Vie Francigene (AEVF), ou une autre encore.

 

  Quel matériel prendre?

 

  Partir le plus léger possible contribue grandement à la réussite de votre périple. Il faut faire un choix très strict. Un sac bien constitué ne dépasse pas 1/8 du poids de la personne. Par exemple, un marcheur pesant 80 kg devra porter un maximum de 10 kg.

 

  Matériel à emporter pour voyager léger

 

  Duvet, matelas mousse, nécessaire de toilette allégé, serviette de toilette, affaires de nuit, parka, poncho, chaussures de marche éprouvées, bâton de marche, 1 gilet fluorescent, 1 pull-over, 3 tee-shirts, linge de corps, 3 paires de chaussettes, sandales ou tongs, chapeau, 2 shorts, 1 pantalon long, 1 foulard, lunettes de soleil, trousse à pharmacie (Compeed, Bétadine, Homéoplasmine, Nifluril, Biafine, lmodium, anti-inflammatoire, pansements, crème solaire à haute protection, coupe-ongles, épingles à nourrice, 4 pinces à linge), gourde, appareil photo, lampe de poche, crédentielle, guide pratique, rouleau de papier hygiénique, moyen de paiement international (travellers chèques, carte bancaire internationale, eurochèques) et surtout... des boules Quiès !

 

  L'aventure en VTT

 

  Il est possible de s'aventurer en VTT sur le chemin. On peut suivre le chemin décrit dans le guide, mais il vous faudra parfois descendre et pousser votre vélo. Procurez vous une bonne carte routière afin de trouver les petites routes permettant d'éviter les parties impraticables en vélo.

 

  Il faut absolument inspecter complètement votre vélo et contrôler certains points importants avant de partir. La sécurité de votre matériel et la vôtre contribueront à la réussite de votre entreprise.

 

  Pensez à vérifier:

- les câbles, qui ne doivent pas être entamés ni rouillés,

- la chaîne doit être en bon état. Si elle nécessite d'être changée, pensez à la roder,

- les vis et points de serrage. Il serait dommage (et même mortel !) de perdre une roue en pleine descente ...

- les jantes doivent être en bon état.

 

  Amener en rechange:

- une ou deux chambres à air aveç un kit de réparation,

- quelques rayons,

- des patins de freinage,

- des câbles de freins avec leur gaine,

- des lampes de rechange.

 

  La trousse de réparation:

- une clé multifonctions ou sacoche à outils,

- une pompe à vélo,

- une bombe anti-crevaison,

- huile, graisse, chiffons.

 

  Précisions sur les hébergements

 

  Tous les hébergements mentionnés dans ce guide ont été vérifiés récemment.

 

  La Via Francigena n'est pas le Chemin de Compostelle! Il faut réserver sa place dans les refuges et hébergements divers. Il est recommandé de réserver sa place dans les refuges et hébergements divers 2 ou 3 jours au moins (suivant la saison) avant votre arrivée. Pensez à le faire bien à l'avance si vous voyagez en nombre et rappelez avant votre passage pour confirmer votre réservation.

 

  Certaines structures, notamment des institutions religieuses, proposent un hébergement avec un système comparable au "donativo" des Chemins de Compostelle. Cela ne signifie pas que l'hébergement est gratuit! Même si vous choisissez le montant de votre obole, veillez par courtoisie à couvrir au moins les frais de votre venue. Des abus ou un manque de courtoisie de votre part et ce sont les pèlerins suivants qui trouveront

porte close!

 

  En général, dans les refuges, un matelas ou un lit de camp sera mis à votre disposition avec des couvertures. Il y a parfois un supplément à payer pour les draps. Mieux vaut cependant emporter dans ses bagages un sac de couchage.

 

  Le budget

 

  La nuitée en chambre d'hôtes ou dans un hôtel varie beaucoup, mais on peut compter environ 35€ à 40€ la nuitée pour une personne seule. Il est avantageux de voyager à deux pour partager la même chambre, et si vous avez la carte des amis de l'AIVF, vous bénéficierez de réductions dans la plupart des hébergements répertoriés dans ce guide. En refuge, la nuitée se situe souvent autour de 15€ par personne.

 

  Certains hébergements mettent une cuisine à votre disposition: cela vous permettra de limiter le budget de votre pérégrination en faisant vos courses et en préparant vos repas vous-même.

 

  Il est vivement conseillé d'avoir en sa possession une carte bancaire internationale et de retirer de l'argent au fur et à mesure de vos besoins pour ne pas avoir sur vous tout le budget de votre voyage. Attention : Le passage à la monnaie unique a supprimé les commissions bancaires pour les pays de la zone euro, votre banque ne doit pas vous facturer de frais pour l'utilisation de votre carte bancaire internationale en Italie.

 

  L'approvisionnement

 

  On ne trouve pas facilement de points d'eau potable en cours d'étape. Pensez à en prendre suffisamment pour l'ensemble du trajet. Pour plus de sécurité, prévoyez aussi toujours de quoi manger en suffisance au cours de l'étape. Ceci est particulièrement vrai au mois d'août où presque tout est fermé en Italie, bien plus qu'en France.

 

  La diététique du marcheur

 

  Même si la pérégrination sur la Via Francigena n'est pas comparable à une épreuve sportive de haut niveau, il n'en demeure pas moins que l'alimentation peut contribuer au bon déroulement du parcours. Il est important de vous nourrir correctement en vue de l'effort physique non habituel que vous allez fournir.

 

  Les sucres lents: pâtes, riz, semoule, féculents, céréales. Ils sont assimilés lentement par l'organisme et donnent le maximum de leur énergie en passant dans le sang, 9 à 12 heures après le repas. À consommer de préférence le soir.

 

  Les sucres rapides: sucre, confiture, chocolat, jus de fruits, fruits secs, fruits frais. Ils sont assimilés rapidement par l'organisme et donnent le maximum de leur énergie en passant dans le sang, 15 à 30 mn après le repas. À consommer de préférence le matin et le midi.

 

  Il est naturellement conseillé de manger équilibré et de ne jamais négliger légumes, laitages et viande.

 

  Tout au long du parcours, il est conseillé de boire de l'eau ou une boisson légèrement sucrée par petites gorgées, en évitant de faire une indigestion d'eau ! En chemin, et particulièrement dans les fortes descentes (par exemple en descendant le col du Grand-Saint-Bernard), soulagez vos genoux en déroulant vos pieds du talon aux orteils.

 

  Pour permettre la récupération musculaire après l'effort, il est indispensable de faire quelques étirements musculaires, afin d'aider les muscles à éliminer l'acide lactique (toxine musculaire de l'effort). Il est judicieux aussi de s'étirer le matin avant l'effort.

 

  Si vous ressentez le soir quelques douleurs musculaires, vous pouvez prendre un demi cachet d'aspirine dans un grand verre d'eau. Ceci fluidifiera le sang et accélérera l'élimination des toxines et la récupération de l'élasticité musculaire (il est impératif de consulter votre médecin afin de vous assurer que l'aspirine n'est pas contre-indiquée pour vous).

 

  Le meilleur des remèdes reste le sommeil. Dans la mesure du possible, des nuits de huit heures seront indispensables à une récupération correcte.

 

  Votre santé et votre sécurité sur le chemin

 

  Un numéro d'urgence à connaître: 112 : c'est le numéro européen unique pour la police, les pompiers et les urgences. La police nationale italienne (carabinieri) est très efficace.

 

  La santé

 

  Pour l'étranger, la meilleure des préventions médicales est d'aller demander une attestation d'affiliation, appelée carte européenne d'assurance maladie, à votre centre de sécurité sociale. Il faut compter environ deux semaines d'attente. Ce document est valable un an.

 

  Avant de partir, renseignez-vous auprès de votre médecin sur les éventuels vaccins à pratiquer: pour prévenir l'encéphalite à tiques (la Suisse et le nord de l'Italie sont particulièrement concernés), ou pour prévenir rhumes ou grippes. En effet, vous aurez à subir des variations climatiques importantes. Vous affronterez le froid, voire la neige selon la saison, dans les zones de montagne.

 

  Soyez attentif aux vipères au bord des routes et des sentiers! Il y en a en Italie, même dans les zones montagneuses. Ouvrez vos yeux et faites attention à ne pas vous asseoir sur des tas de pierre ou de bois. Un

bâton de marche est utile: le bruit éloignera les vipères et, le cas échéant, le bâton vous aidera à les écarter.

 

  Il est possible aussi que vous rencontriez des chiens de berger. Là encore, le bâton de marche est utile, et pensez à rester le plus loin possible du troupeau.

 

  Même si le parcours proposé évite au maximum les grands axes de circulation, pensez à emmener un gilet fluorescent pour être mieux visible des véhicules sur les routes fréquentées.

 

  La protection de vos effets personnels

 

  À la connaissance de l'AIVF, aucun pèlerin n'a jamais été volé au long du chemin, mais il faut bien sûr faire plus attention dans les villes où tout touriste est plus exposé.

 

  Surveillez de près vos sacs à dos et le reste. À Rome en particulier, il n'est pas rare que des touristes soient volés (dans les transports collectifs, les sites touristiques, etc ...): après tout votre périple, il serait dommage de vous retrouver sans votre portefeuille ... et sans votre crédentielle !

 

  Sur l'ensemble du parcours, voici quelques règles de sécurité de bon sens qui vous éviteront de mauvaises surprises:

 

- Lorsque vous prenez votre douche dans le refuge, ne laissez jamais votre portefeuille dans votre sac à dos. Prenez-le avec vous, sous la douche, dans un sac plastique, ou organisez-vous avec votre groupe d'amis pèlerins pour surveiller vos sacs.

 

- Ne laissez jamais votre portefeuille dans votre sac sans surveillance. Prenez un sac banane facilement transportable à la ceinture pour garder votre portefeuille et vos papiers importants toujours avec vous.

 

- Évitez de retirer de grosses sommes d'argent dans les distributeurs de billets. Sur cet itinéraire, vous trouverez suffisamment dedistributeurs.

 

- Évitez de payer vos petites dépenses avec de grosses coupures d'argent fraîchement retirées du distributeur. Gardez à portée de main un billet d'une somme moyenne, ce qui laissera supposer que c'est le seul billet que

vous ayez sur vous.

 

- Partez avec le numéro de téléphone de votre établissement bancaire (mais ne le mettez pas dans votre portefeuille !). Vous pourrez, en cas de perte ou de vol de vos moyens de paiement, faire opposition sur

l'utilisation de la carte bancaire et faire effectuer un transfert d'argent liquide au guichet d'une banque pour vous permettre de continuer votre chemin.

 

  Deux établissements bancaires sont spécialisés dans les virements d'urgence: Money Gram Thomas Cook (www.moneybookers.com) et Western Union (www.westernunion.fr). Vous pourrez recevoir de l'argent en 15 mn au guichet d'une banque agréée. Pour cela, "un de vos proches devra effectuer un versement en votre faveur et faire lui-même les démarches depuis la France auprès de l'un des deux organismes cités ci-dessus.

 

  Le découpage horaire d'une journée type

 

  Indications susceptibles de modifications selon les saisons et le type d'hébergement. 

- 6h : réveil et petit-déjeuner

- 6h30 : départ

- 9h : pause casse-croûte

- 13h : arrivée à l'étape, déjeuner

- 14h-19h: douche, lessive, sieste, visites, courses

- 19h-20h : dîner

- 22h30: extinction des feux

 

  D'où partir et comment s'y rendre?

 

  Quel que soit le lieu choisi pour commencer le chemin, pensez à réserver vos billets le plus tôt possible afin de bénéficier des meilleurs tarifs!

 

  Pour vous rendre au col du Grand-Saint-Bernard par exemple (puisque c'est à partir de cet endroit que nous faisons commencer ce guide), le train sera sans doute la meilleure solution.

 

  Depuis Paris, vous pouvez prendre le TGV en gare de Lyon jusqu'à Genève Cornavin ou Lausanne (compter 3h30 de voyage, et de 37€ à 84€ selon l'horaire et le moment de votre réservation !). De là, vous pouvez prendre une correspondance par la compagnie ferroviaire CFF pour Martigny (direction Milan). De Martigny, un bus de la compagnie TMR se rend jusqu'à Aoste mais sans s'arrêter au col du Grand-Saint-Bernard. Il faut donc prendre une nouvelle correspondance en train Martigny - Orsières, et de la gare d'Orsières, prendre un bus TMR qui vous déposera au col du Grand-Saint-Bernard.

 

  Pour des informations à jour et les horaires des trains et bus, voir le site: http://www.tmrsa.ch

 

  Comment revenir en France?

 

  Là encore, mieux vaut réserver à l'avance. Pour cela, estimez votre date d'arrivée à Rome et prévoyez deux jours supplémentaires. Vous aurez largement de quoi vousoccuper dans la ville éternelle!

 

  En train

 

  Si vous détestez l'avion, ou si vous voulez vous épargner un retour trop violent dans votre environnement habituel, le train peut être une solution pour rentrer chez vous. Cette solution n'est pas économique, et

vous passerez une longue journée en voyage.

 

  Si vous allez à Paris, il vous faudra prendre une correspondance à Turin, ou à Milan et Genève, ou encore à Milan et Bâle. Les réservations sont ouvertes trois mois à l'avance.

 

  Les vélos ne sont pas acceptés dans la majorité des trains. Si vous voulez rentrer avec votre vélo, pensez à vous renseigner auprès des diverses compagnies ferroviaires.

 

  En avion

 

  Air France, Alitalia et Iberia proposent des liaisons directes et quotidiennes entre Rome et Paris. Comptez 60 à 70 € le vol Rome - Paris en réservant bien à l'avance.

 

  Des compagnies low cost vous proposent également des vols à des prix très bas si vous réservez plus de trois mois avant le départ. EasyJet, Vueling et Ryanair assurent des liaisons directes de Rome vers Paris. EasyJet propose également des vols de Rome vers Lyon, Nice et Toulouse.

 

  Selon la compagnie, vous embarquerez soit à l'aéroport de Rome-Fiumicino, soit à l'aéroport de Rome-Ciampino.

 

  En car

 

  Un retour en car vers la France est possible avec Eurolines. Informations / réservations sur www.eurolines.fr ou au 08 92 89 90 91 (0,34 €/mn). Exemple de tarif en vigueur en 2012: Rome - Paris 89€. Transport de vélo dans ces cars dans une housse dont le volume ne dépasse pas deux valises, pédales enlevées et guidon tourné.

 

  Le téléphone vers la France, le téléphone vers l'Italie

 

  Vers la France depuis l'Italie: composer le 00, puis le 33 suivi de l'indicatif régional 1, 2, 3, 4 ou 5 et les huit derniers numéros. Vers un portable français: 00 33, l'indicatif 6 ou 7 et les huit derniers numéros.

 

  Vous devez avant votre départ obtenir auprès de votre opérateur une extension européenne. Sans cette opération, votre téléphone sera inutile! Attention aux factures car les appels depuis l'étranger avec un opérateur français peuvent coûter cher!

 

  Vers l'Italie depuis la France: composer le 00, puis le 39. Composer ensuite le numéro de votre correspondant.

                                                      -----------------------------------------------------------

    

  retour à Q.Pratique Généralités

              V.Francigena divers

             

                                                           delhommeb at wanadoo.fr - 13/04/2012