Conseils (Infocamino)

 

     Infocamino

           http://www.infocamino.com/

              

(traduit de l'espagnol)

 

PRÉPARATION ET ENTRAÎNEMENT

 

Préparation

- Une fois prise la décision d'effectuer le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle à pied ou en bicyclette, nous devons le faire avec la préparation adéquate. Affronter un défi comme celui de parcourir 750 km exposés aux rigueurs du climat et du chemin exige une préparation physique et mentale pour pouvoir en profiter et terminer avec succès.

- Logiquement, une préparation adéquate exige, comme premier pas, de décider par quel moyen et dans quelles conditions on va effectuer le parcours. C'est-à-dire que la préparation ne va pas être la même pour parcourir le Chemin à pied ou en bicyclette, en été ou en hiver, selon les étapes traditionnelles ou en les allongeant ou en les raccourcissant, en entier ou par tronçons, etc..

- Pour prendre cette décision, il faut logiquement prendre en considération certaines conditions préalables comme notre âge, le type de vie que nous menons (plus ou moins sédentaire, etc.), notre état de santé, si on va l' effectuer en solitaire ou en compagnie, etc.. Ces prémices vont définir les conditions dans lesquelles nous allons effectuer le parcours (nous n'allons pas l'effectuer au printemps ou en début d'été si nous sommes allergiques au pollen, ou bien nous allons effectuer un entraînement préalable plus ou moins long suivant notre forme, nous définirons le temps et le nombre d'étapes à prévoir suivant notre âge et capacité, etc.).

 

En général, nous pouvons établir les principes généraux suivants sur la préparation la plus adéquate :

- Adapter pour l'effectuer la modalité choisie suivant nos conditions, comme il a été indiqué précédemment.

- Assumer le défi en effectuant une préparation physique préalable adéquate.

- Consulter, dans la mesure du possible, un médecin ou un entraîneur sur le temps et la planification adéquate pour cette préparation.

- Effectuer la préparation de manière progressive, c'est-à-dire commencer avec des promenades faciles pour augmenter le rythme de l'effort, jusqu'à nous trouver à l'aise en parcourant les distances que nous allons plus ou moins couvrir par étape, commencer l'entraînement avec des jours isolés pour ensuite enchaîner des journées consécutives de préparation (effectuer des entraînements de week-end au cours desquels nous marchons vendredi, samedi et dimanche), etc.

- Adapter progressivement la préparation aux conditions que allons trouver sur le parcours, c'est-à-dire commencer sans sac à dos, pour ensuite le charger chaque fois avec davantage de poids, jusqu'à ce que nous atteignions celui que nous allons porter sur le parcours, utiliser les mêmes chaussures ou la bicyclette que nous utiliserons dans le pèlerinage, combiner des tracés plats avec des montées et des descentes plus ou moins prononcées, jusqu'à ce que nous nous trouvions plus ou moins à l'aise dans ces conditions.

- Adopter une disposition d'esprit adéquate. Si nous sommes préparés pour profiter du Chemin et  des occasions qu'il offre pour le plaisir et l'apprentissage, nous devons également être mentalement préparés pour dépasser les problèmes et les moments difficiles qu'il nous procure aussi, et pour effectuer les efforts et les sacrifices qu'il exige.

 

Finalement, des conseils pratiques pour les cas spécifiques :

- Si nous n'avons pas pu effectuer une préparation physique adéquate, nous devons affronter l'effort de manière progressive, en entamant le parcours avec des étapes courtes pour augmenter les distances pendant que nous améliorons notre forme. Notre corps sera ce qu'indique le degré de progressivité dans l'effort.

- Si nous allons effectuer le Chemin en bicyclette, il est très recommandé pour ne pas dire nécessaire d'avoir des notions suffisantes pour effectuer les réparations de base les plus habituelles ou prévisibles sur nos véhicules, ou bien de nous accompagner de quelqu'un qui ait cette capacité.

- Le poids idéal de notre sac à dos doit être environ la dixième partie de notre poids, avec un maximum d'environ 9 ou 10 kg.

 

LE CHEMIN à PIED

Nous envisageons en suivant le bagage idéal pour effectuer le Chemin à pied.

 

Chaussures.

- Chaussures usagées, déjà faites à nos pieds, avec lesquelles nous nous sentons à l'aise. Il est préférable qu'elles soient de trecking. Matériau gore-tex pour les mois d'hiver.

- Tongs ou sandales à utiliser en fin de journée et à la douche.

 

Sac à dos.

- Sac à dos léger, anatomique et éprouvé auparavant, s'adaptant à notre corps. Une grande capacité n'est pas nécessaire, le poids idéal à transporter est approximativement la dixième partie de notre corps.

 

Sac de couchage et matelas.

- Sac léger. Indispensable si nous ne trouvons pas de logement avec un lit. Nous recommandons qu'il soit en duvet ou qu'il soit spécial pour les climats froids pendant les mois d'hiver

- Matelas. Indispensable si nous ne voulons pas dormir sur le sol.

 

Vêtement.

- Chaussettes. Quatre paires en coton sans coutures. En laine pendant les mois d'hiver

- Chemisettes : 2 en coton à manche courte.

- Chemise : Une, peut être remplacée par une chemisette à manche longue. En hiver deux grosses chemises, si possible en flanelle.

- Pantalons : Deux, un court et un autre démontable. Confortables pour marcher. En hiver deux pantalons chauds et confortables, ceux en velours sont très utilisés.

- Pull-over : Un, pas trop gros. Il peut être remplacé par un blouson. En hiver un pull-over plutôt épais ou mieux une fourrure polaire.

- Cape : Une imperméable, qui couvre le sac à dos.

- Veste et pantalon imperméables, spécialement pendant les mois de printemps ou d'automne.

- Sous-vêtement: Trois changes, spécialement confortables.

- Maillot de bain : Un.

- Bonnet et gants de laine. Seulement pour hiver.

 

Éléments d'hygiène.

- Savon liquide, pour le corps et les cheveux, taille moyenne.

- Serviette : Une pas trop grande.

- Brosse à dents, pâte et fil dentaire.

- Crème et rasoir (pour les hommes)

- Éponge.

- Peigne ou brosse.

- Désodorisant.

- Protection solaire.

- Savon en morceau pour laver les vêtements.

- Paquet de kleenex.

- Deux tampons (pour les dames)

- Rouleau de papier hygiénique.

 

Trousse de secours de base.

- Aspirine.

- Gaze et sparadrap.

- Seringue ou aiguille et fil, utilisés pour perforer les ampoules.

- Pansements adhésifs

- Ciseaux petite taille.

- Vaseline ou Viks Vaporub, à appliquer sur les pieds avant la marche.

- Pastilles de glucose ou de bicarbonate, pour combattre les courbatures, spécialement recommandées pour ceux n'ayant pas effectué une préparation suffisante ou adéquate.

 

Aliments et équipements alimentaires.

- Fruits secs, raisins secs ou chocolats, en quantité réduite pour défaillances possibles.

- Boisson hydratante, pour récupérer les minéraux perdus pendant l'effort.

- Bouteille plastique d'eau, que nous remplirons aux fontaines du chemin.

- Jeu de couverts.

- Quart ou verre d'aluminium.

 

Documentation.

- Guide du Chemin ou liste d'auberges.

- Carte d'identité ou passeport

- Permis de conduire.

- Carte de  Sécurité Sociale ou équivalent d'autres services de santé.

- Credencial du pèlerin

- Carte de téléphone.

- Carte de crédit.

- Argent liquide, suffisamment pour trois ou quatre jours, en tenant compte du fait que la moyenne quotidienne de frais peut environner les 25 euros par personne.

- On recommande que cette documentation soit spécialement protégée contre l'eau, et que nous la portions toujours sur nous dans un sac-banane.

 

Éléments utiles.

- Un élément qui nous identifie comme pèlerins, comme une coquille Saint-Jacques ou un bourdon. Nous recommandons ce dernier qui nous aide à marcher, et que nous pouvons utiliser pour effrayer les chiens.

- Couteau multi-usages recommandé, spécialement avec ouvre-boîte et coupe-ongles.

- Briquet, en recommandant le modèle à essence résistant au vent.

- Petite lampe, vérifier le bon état des piles et emporter un jeu de rechange.

- Des pinces ou des épingles de sûreté pour accrocher les vêtements, même sur notre sac à dos pendant que nous marchons et qu'ils sèchent.

- Chapeau ou bonnet, de préférence en paille et à large bord.

- Lunettes de soleil.

- Téléphone portable.

- Bouchons pour les oreilles (si on supporte mal les ronflements)

- Appareil photo et recharges.

- Cahier ou carnet et stylo à bille.

- Petit récepteur de radio.

- Autocollants réfléchissants pour placer sur vêtements et sac à dos.

 

LE CHEMIN EN BICYCLETTE

A l'équipement indiqué pour effectuer le Chemin à pied, nous recommandons d'ajouter les éléments suivants à tous ceux qui ont décidé d'effectuer le Chemin en bicyclette :

 

- Vêtement adapté pour le cyclisme (maillots, culottes, chaussettes, gants)

- Chaussures adaptées pour le cyclisme.

- Casque.

- Bonnet.

- Bouteille.

- Bombe d'air.

- 2 chambres.

- 1 enveloppe.

- Emplâtres et éléments pour les utiliser.

- Sacoches latérales.

- Lumière pour bicyclettes.

- Éléments réfléchissants.

- Cadenas.

- Lunettes de soleil, spécialement recommandées.

 

LE CHEMIN A CHEVAL

Outre ce qui est indiqué pour le Chemin à pied, qui peut parfaitement s'appliquer au cavalier en adaptant uniquement ses vêtements, l'équipement recommandé pour la monture est le suivant :

 

- Selle, jamais neuve, déjà ajustée à l'animal.

- Couverture.

- 2 sangles.

- Étriers etc

- Protecteurs de sabots.

- Fouet et/ou éperons.

- Documentation complète de l'animal.

- Assurance.

- Éléments d'hygiène.

- Boîte de secours vétérinaire.

- Fourrage et aliments.

 

ALIMENTATION

- Il est évident que pendant le pèlerinage, nous allons consommer davantage de calories que d'habitude. Nous ne devons pas voir cette activité comme une occasion de manger moins et de maigrir. Nous devons compenser les éléments que nous perdons. Également, nous devons consommer davantage de sucres que d'habitude (chocolat, fruits secs, miel, fruits)

- Cependant, les grandes bouffes ne sont pas non plus recommandées, n'oublions pas que ça n'aide pas beaucoup au moment de se mettre en chemin.

- Quand nous entamons la randonnée, il est très probable que nous ne trouverons pas de bars ou de restaurants ouverts nous offrant la possibilité de déjeuner. Il ne sert à rien de retarder les horaires des repas (déjeuner à mi-matin, manger à 4 h. de l'après-midi), nous pouvons utiliser pendant ce temps des fruits secs, du chocolat, ou en général des aliments énergétiques que nous porterons en petites quantités dans notre sac à dos.

- Dans beaucoup de restaurants que nous trouvons sur le chemin, on offre le Menu du Pèlerin, à des prix assez abordables et de contenu plutôt austère.

- Quant à la boisson, on recommande de faire une consommation abondante d'eau, spécialement en été. Il n'y a aucun problème pour en obtenir le long du Chemin, et il est possible d'effectuer celui-ci même sans en transporter dans des bouteilles ou des gourdes. Dans ce cas nous devrons en consommer des quantités importantes quand nous y avons accès. Il est recommandé aussi de consommer des boissons isotoniques qui nous aident à récupérer sels et minéraux perdus pendant l'effort.

 

LES MALADIES DU PÈLERIN

 

Avertissement préalable

- Ce qui suit n'est pas, ni prétend être un guide médical. Nous allons simplement offrir des Conseils pratiques très élémentaires pour le traitement des maux qui affligent le plus habituellement le pèlerin.

- Cependant, nous recommandons évidemment d'aller dans les postes de santé pour le traitement de ces maux, pourvu qu'il y ait un accueil par du personnel formé en la matière.

 

Les ampoules.

-Elles apparaissent suite au frottement continu des chaussettes sur la peau, spécialement s'il est combiné avec une transpiration excessive.

- Une ampoule une fois décelée, on doit immédiatement effectuer un traitement d'urgence qui consistera à la perforer avec une aiguille hypodermique (jamais en les partageant ou en les utilisant sans désinfection). On drainera totalement et on placera dessus un pansement adhésif en appliquant préalablement de la Bétadine. Ne jamais déchirer entièrement ou enlever la peau, qui servira de protection.

- L'étape terminée, on perforera l'ampoule, si elle s'est reproduite, en la traversant d'une aiguille avec du fil trempé dans de la Bétadine, que nous pourrons laisser toute la nuit pour qu'il aide le drainage.

- Le matin, avant d'entamer la nouvelle étape, effectuer un nouveau traitement. Il n'est pas nécessaire de laisser le fil pour marcher.

 

Le "pied d'athlète".

- C'est une mycose qui apparaît entre les doigts des pieds et se manifeste par l'apparition de fentes dans la peau, douloureuses ou non.

- Nous appliquerons sur la zone touchée du Canestén Spray. Il est important que la surface soit propre et sèche et ne soit pas réhumidifiée après l'application du spray.

- Cette même opération sera effectuée au début et fin de chaque étape tant que dure le mal.

 

Tendinites et crampes musculaires.

- Elles apparaissent généralement comme manque de préparation ou d'entraînement. Par conséquent, la meilleure médecine est une préparation adéquate.

- Il est recommandé, de toute façon, de les frictionner avec de l'alcool sur la zone touchée. Egalement l'utilisation d'analgésiques pour réduire la douleur. Parfois il est nécessaire d'utiliser un bandage élastique bien placé.

- Elles peuvent être accompagnées d'inflammation. Dans ce cas, on recommande les anti-inflammatoires après consultation médicale. Ne les consommer en aucun cas avec l'estomac vide.

 

Brûlures

- Elles sont produites par le soleil. Par conséquent, rien de mieux que de les prévenir en utilisant des crèmes solaires de haute protection.

- Une fois produites, appliquer des crèmes spéciales.

 

Piqûres.

- Elles sont produites généralement par des abeilles, des guêpes, des taons, des moustiques et des puces. Si on est spécialement sensible aux piqûres, utiliser des produits pour chasser les insectes et emporter un antihistaminique ou une pommade. Sont utiles aussi certains produits pharmaceutiques qui contiennent de l'ammoniaque.

- Si on souffre d'allergie aux piqûres des abeilles, il est nécessaire de voyager avec le médicament correspondant.

 

Ecorchures produites par les vêtements.

- Le frottement continu du sous-vêtement ou des pantalons sur la peau peut produire des écorchures qui peuvent dégénérer en véritables blessures.

- Comme solution, on peut mélanger dans un verre deux doigts d'huile d'olive avec eau, remuer jusqu'à obtenir un mélange partiel des deux, appliquer avec un kleenex sur la surface dégagée et le laisser pour faire effet toute la nuit.

- On peut également utiliser des crèmes spéciales.

 

LES SOINS DES PIEDS

Nos pieds sont ceux que nous vont porter à Saint Jacques de Compostelle, par conséquent nous devons leur prêter une attention spéciale et des soins spécifiques que nous pouvons classer suivant le moment où ils doivent être mis en pratique.

 

Pendant la préparation ou l'entraînement.

- Il est important d'effectuer un entraînement adéquat avant de se mettre en chemin. Ce qui est recommandé est de commencer à s'entraîner au moins un mois avant de l'entamer en faisant des promenades de 3 ou 4 km pour augmenter progressivement la distance jusqu'à atteindre quelques jours avant les 25 km quotidiens. Ceci aidera à prévoir courbatures, tendinites et ennuis musculaires.

- Il est nécessaire de faire une révision adéquate de l'état des pieds avant de commencer le Chemin. Si on considère que peut apparaître un certain problème ou nous avons une certaine inquiétude, il est recommandé d'aller chez un spécialiste (podologue) qui nous conseille.

- Nous ne devons jamais entamer la marche avec des chaussures nouvelles. Les chaussures doivent être adaptées à nos pieds, ceci aidera à prévoir les écorchures.

 

Avant d'affronter chaque étape.

- Nous devons éviter les longs bains ou les douches d'eau chaude avant d'entamer l'étape, car la peau des pieds se ride et on augmente le risque de souffrir d'ampoules.

- Il est nécessaire de s'appliquer de la vaseline sur les pieds, spécialement entre les doigts, avant d'entamer l'étape. Ceci nous aidera à éviter les ampoules redoutées.

- La vaseline une fois appliquée, nous nous mettons les chaussettes de coton ou de laine en ayant bien soin qu'il ne reste pas de rides. Si les chaussettes ont des coutures, essayer de les mettre à l'envers pour que les coutures restent dehors. Si nous allons utiliser des chaussures hautes, il est recommandé d'utiliser une paire de chaussettes de laine sur une autre paire de coton.

 

Pendant le parcours de chaque étape.

- Quand le temps le permet, il faut s'arrêter à des sources et des ruisseaux pour rafraîchir les pieds pendant la randonnée. Toutefois, il est très important que le pied soit complètement sec avant de se mettre à nouveau en chemin.

- Si nous avons la possibilité, nous pouvons échanger avec nos compagnons de voyage des massages qui nous détendront et amélioreront la circulation sanguine.

 

À la fin de chaque étape.

- L'hygiène est très importante, par conséquent, tous les jours en finissant l'étape il est nécessaire de se laver les pieds si on n'a pas possibilité de se doucher. Si on ne dispose pas non plus d'eau pour les laver, on peut utiliser des crèmes ou des produits rafraîchissants.

- Une fois lavés, il est nécessaire d'appliquer sur les pieds une pommade ou une crème anti-inflammatoire. Il existe un produit naturel appelé "onguent du pèlerin", dont nous recommandons d'appliquer une couche fine sur les pieds après chaque randonnée.

 

LA CREDENCIAL DU PÈLERIN

 

Nature et façon de l'obtenir.

- C'est un document privé qui certifie la condition de pèlerin du porteur. Il est accordé par l'Archevêché de Saint Jacques de Compostelle et est obtenu dans les points que cet organisme a délégués, qui sont principalement les auberges de pèlerins, associations d'Amis du Chemin, bureaux de tourisme, confréries, archevêchés et paroisses du Chemin.

 La Credencial peut être gratuite, ou avoir un coût qui dans aucun cas ne dépasse 1 euro. Elle est délivrée sur entrevue personnelle, jamais par courrier, et contre la présentation de la carte d'identité. Si on la sollicite à Roncevaux, il est traditionnellement exigé une lettre de présentation du curé ou d'une Association culturelle de la commune d'origine qui accrédite l'identité et le but religieux du demandeur.

 

Utilité et buts de la Credencial

- C'est un document indispensable pour accéder aux auberges ou logements spéciaux de pèlerins pourvu qu'il y ait de la place. On peut également obtenir avec elle des réductions dans des musées, monastères ou centres de loisir et service au pèlerin.

- En sollicitant la Credencial, on doit déclarer la manière dont on va effectuer le pèlerinage (à pied, en bicyclette ou  à cheval). La Credencial est estampillée une à deux fois par jour avec tampon et date dans les auberges ou paroisses de passage, afin de certifier les journées de pèlerinage effectuées. Une fois certifié de cette façon qu'on a effectué au moins les 100 derniers km à pied, 200 km à cheval ou en bicyclette, nous pourrons obtenir dans la Cathédrale de Santiago la "Compostela" qui certifie qu'on a effectué le pèlerinage.

 

LA COMPOSTELA

- C'est un document en latin qui est délivré au Bureau du Pèlerin à Santiago de Compostela, et qui certifie qu'on a effectué le pèlerinage pour motifs religieux. Quand le but de la pérégrination est autre, on peut solliciter un autre document accréditif différent.

- Pour l'obtenir il est nécessaire de prouver qu'on a effectué au moins 100 km à pied ou 200 en bicyclette. Ceci est démontré au moyen des tampons qui ont été posés le long du chemin sur la Credencial du pèlerin.

- La traduction du texte qui figure sur "la Compostela" est la suivante :

"Le Chapitre de cette Sainte Église Cathédrale Métropolitaine Apostolique Compostellane, garde du timbre de l'autel de Saint Jacques Apôtre aux fins de remettre les lettres authentiques de visite à  tous les Fidèles et Pèlerins qui arrivent depuis toute partie du Monde en attitude de dévotion ou en raison d'un voeu ou de promesse jusqu'à la Tombe de Saint Jacques, Notre Patron et Protecteur des Espagnes, certifie à tous ceux qui observent ce document que :................................. a dévotement visité ce Temple très sacré avec un sens chrétien (pietatis causa). En foi de quoi, je lui livre les présentes lettres authentifiées avec le timbre de cette même Sainte Église "

        

  retour à Q.Pratique Généralités

  home

                                                                       05/08/2006

delhommeb at wanadoo.fr