A pied, de Moscou à Compostelle / Werner van Zuylen (RadioCamino)

 

                                                           A pied, de Moscou à Compostelle (Werner van Zuylen)

 

  Sylvie 22 décembre 2013

  http://www.radiocamino.net/livres/werner-van-zuylen-de-moscou-a-compostelle

  A pied, de Moscou à Compostelle (Werner van Zuylen) (RadioCamino) PDF 

 

  voir également : A pied, de Moscou à Compostelle / Werner van Zuylen (Xacobeo)

 

  C’est avec un immense respect que je publie ces quelques lignes sur l’incroyable périple de Werner, un Belge de 52 ans, parti de Moscou le 15 juillet 2013, et arrivé à Compostelle le 15 décembre, après 5 mois de marche, 4.420 km, 7 pays, et… 3 paires de chaussures.

 

  [Mise à jour mars 2015 : Suite à la parution de son livre, l’éditeur de Werner lui a demandé de désactiver son blog www.mosaco.eu, ce que je trouve tout à fait révoltant, mais bon… Je dois donc supprimer les différents liens dans cet article, devenus obsolètes.]

 

  Werner a réussi à nous tenir en haleine en écrivant sur son blog tous les 2 ou 3 jours depuis son départ. Un vrai exploit en soi: rédiger un récit captivant sur un téléphone, et trouver des connexions Internet au milieu de nulle part.

 

  Dès les cent premiers kilomètres, Werner découvre l’aventure, traversant à pied un immense camp militaire de 12.000 ha, non mentionné sur sa carte. Dès les premiers soirs, il découvre l’accueil et la générosité chez Svieta ans Stanislav (Werner parle russe, heureusement !). Dès les premières lignes de son récit, on ressent son émotion devant la plaine de Borodino, théâtre d’effroyables combats lors de la guerre menée par Napoléon en 1812. Les fantassins de Napoléon, lourdement chargés, ont parcouru à pied les milliers de kilomètres que Werner va parcourir en sens inverse. Les deux guerres mondiales se sont également étendues jusqu’aux environs de Moscou, et le communisme a lui aussi laissé d’immenses traces dans les pays traversés. Avec pudeur et respect, Werner évoquera sa chance de traverser, en homme libre, une Europe en paix.

 

  Itinéraire de Moscou à Compostelle : tentative de reproduire (grossièrement) l’itinéraire de Werner de Moscou à Compostelle :

 

 

- première frontière atteinte après 15 jours : voici la Biélorussie;

- ensuite, du 19 août au 10 septembre, ce sera la traversée de la Pologne d’est en ouest;

- puis la Tchéquie (avec deux jours d’arrêt forcé pour raison médicale);

- l’Allemagne (et les retrouvailles avec Isabel et Diego à Nürenberg);

- puis la France où Werner retrouvera le chemin du Puy;

- et enfin le Camino Francès, tous deux très peu fréquentés en novembre et décembre.

- son arrivée à Compostelle, le 15 décembre, sera bien relayée dans la presse locale.

 

  Pour garantir son autonomie dans la traversée des régions les plus sauvages, Werner dispose d’une petite tente. Son sac pèse au moins 15 kg, ce qui ne l’empêche pas de parcourir, dès le départ, des étapes de 30 à 40 km par jour ! Et pas toujours sous le soleil… Au contraire, par moments, la pluie ne semble jamais le lâcher : Werner aura vraiment eu du courage pour avancer sans se décourager dans une météo aussi peu clémente.

 

  Je vous invite à découvrir le récit de Werner, A pied, de Moscou à Compostelle, publié aux éditions Racine en septembre 2014.

                                                          ---------------------------------------------------------

    

  retour à Russie / Rossiya / Россия 

              A pied, de Moscou à Compostelle / Werner van Zuylen (Xacobeo)

              

                                                           delhommeb at wanadoo.fr -  25/02/2017