St Péray - Arles

 

  L'Association Rhône-Alpes des Amis de Saint Jacques a concrétisé en 2007 un chemin reliant le chemin de Genève-Le Puy (par St Antoine l'Abbaye) au départ du chemin d'Arles.

 

  L'itinéraire St Péray - Arles représente 220 km environ (topo de Henri Jarnier).

 

            

 

  Saint Péray - Saint Martin d’Ardèche (110 km environ)

 

  Du centre de Saint Péray rejoindre la gare. Traverser les voies ferrées et prendre à droite la rue Pierre de Coubertin. Après avoir laissé à gauche le chemin venant de Saint Antoine l’Abbaye, filer tout droit jusqu’au bord du Rhône. Emprunter d’abord les quais aménagés, puis cheminer plein sud jusqu’à la centrale hydro-électrique de Beauchastel. La traversée de la rivière l’Eyrieux oblige de passer dans le village de Beauchastel. Après avoir franchi le pont, prendre à gauche une piste qui rejoint La Voulte. Le Chemin traverse un circuit de moto-cross. Il peut être impraticable par mauvais temps et en cas d’inondation.

 

  A la sortie de La Voulte, ne pas cheminer le long de la route RN 86 trop dangereuse en raison du trafic automobile et en absence de bas-côtés. Suivre la direction "Château", puis Saint Cierge la Serre (D365). Avant le panneau  d’entrée de Rompon (Fonts de Pouzin), prendre à droite puis à gauche pour passer sous la route nationale. C’est au pont de Celliers que l’on retrouve le GR°42 (balisage blanc-rouge). Puis, 4 km après Brune, au lieu dit Richard, deux possibilités: continuer par le GR° 42 en direction de Cruas, ou prendre la variante de Saint Vincent de Barrès. Si vous avez choisi la variante, à Meysse ne pas franchir le pont de la RN86, traverser la voie ferrée et rejoindre le Chemin jacquaire au  bord du Rhône. Si vous avez choisi de passer par Cruas (très belle abbaye et vieux village), traverser les voies ferrées par un petit passage souterrain situé en face de la mairie de Cruas.

 

  Avant le port, prendre à droite une piste ombragée. Après avoir contourné l’importante centrale nucléaire (remarquer l’enfant qui tient une coquille), retrouver le bord du Rhône jusqu’au barrage de  Rochemaure.  En passant en bordure de ce village, rejoindre Le Teil. Prendre la direction de Alba la Romaine jusqu’à Mélas (belle église romane-baptistère).

 

  A Mélas, on retrouve le GR°42. Le prendre, à gauche en face de l’église. Le suivre jusqu’à La Rouvière ; là, quitter le GR° qui poursuit tout droit pour prendre, à gauche, l’ancien GR° (présence d’ancien balisage blanc-rouge) jusqu’au pont Romain. A la sortie de ce pont, prendre à droite pour rejoindre Saint Montan par le chemin jacquaire, ou prendre à gauche pour la variante de Viviers et profiter des services de cette localité.

 

  Cette variante rejoint le Chemin au niveau de la belle chapelle isolée de Saint-Ostian. A 6 km de Saint-Montan (très beau village), on trouve à gauche la variante de Bourg-Saint Andéol (GR°42A) qui permet d’utiliser les services de cette ville.

 

  Cette variante et le Chemin se rejoignent quelques kilomètres avant Saint Marcel d’Ardèche. C’est à Saint Martin d’Ardèche que l’on quitte le département de l’Ardèche en franchissant le pont suspendu. On entre alors dans le département du Gard.

 

  Saint Martin d’Ardèche - Beaucaire / Tarascon (94 km environ)

 

  A la sortie du pont de Saint Martin d’Ardèche, prendre tout droit le GR° 42 (à droite, part le GR° 4). A 2 km après Saint Julien de Peyrolas, quitter le GR° 42 pour prendre à droite le GR° 42A qui se dirige vers la Chartreuse de Valbonne.

 

  Traverser la localité de Bagnols sur Cèze (la sortie se fait à droite de la gare en passant sous les voies ferrées).

On retrouve le GR° 42 au Camp de César, 3 km avant Laudon. Après le village de Saint Laurent des Arbres, on se dirige vers Roquemaure que le GR° 42 évite (prendre le GR° 42A si on veut y aller).

 

  Avant Villeneuve lès Avignon, à la traversée d’une route passante, à l’amorce du chemin "Chemin du Bois de Mr. Herraud" (poteau), le GR°42 s’enfile dans la garrigue, et par un grand détour champêtre évite la belle ville de Villeneuve lès Avignon et le pittoresque vieux village des Angles. Il est donc conseillé de prendre tout droit malgré un cheminement routier de quelques kilomètres  Un espace piéton ou un trottoir assure la sécurité. Ce cheminement est l’ancienne variante du GR° 42 (GR°42 A); il est identifié Chemin jacquaire (coquilles autocollantes). C’est dans la ville de Villeneuve (rue de la République) que l’on trouvera le GR° 63 que l’on suivra jusqu’à la sortie des Angles bien après le passage sous les nouvelles lignes du TGV.

 

  Le cheminement de la traversée de Villeneuve lès Avignon et des Angles pouvant être incertain, prendre comme repère à la sortie des Angles, la grande surface Leclerc dont le parcours balisé passe à droite de la façade principale. A noter que le chemin du  vieux village des Angles, situé sur une petite colline, est illustré par un parcours des peintres ayant travaillé dans ce beau village. Quelques kilomètres après le passage des lignes TGV, quitter le GR° 63 pour ne suivre que la GR° 42. Il est vivement conseiller de prendre le GR° 42A qui passe par Aramon malgré une distance un peu plus longue; le GR°42 qui passe par Saze devrait  être supprimé. C’est le GR°42A qui est identifié Chemin jacquaire.

Rejoindre le village de Théziers. C’est à 3 km après Montfrin que l’on trouve le GR°6 après la traversée d’une ancienne voie ferrée. Prendre à gauche. Le GR°6 et le GR°42 font alors cause commune jusqu’à Beaucaire. Avant d’arriver à cette ville, on gravit la colline de Saint Roman où se situe la curieuse abbaye troglodytique (visites), et on chemine sur une ancienne voie ferrée bien aménagée. L’entrée dans Beaucaire utilise un cheminement qui traverse la vieille ville au pied du château, que l’on peut éviter en longeant directement le canal.

 

  Traverser le Rhône pour rejoindre Tarascon qui se trouve dans le département des Bouches-du-Rhône.

 

  Beaucaire / Tarascon en Provence - Arles (17 km environ)

 

  Venant de Beaucaire, c’est le Rhône qui détermine la frontière entre le département du Gard et celui des Bouches du Rhône. Le traverser sur un bon trottoir aménagé. Dans Tarascon, à la sortir du pont, prendre en face, légèrement à droite, l’avenue de la République. Suivre, dans son prolongement, le cours Aristide Briand jusqu’au square de Narvik. Là, s’engager totalement à gauche, devant une grande surface sur le boulevard Victor Hugo. Le cheminement passe au pied de la porte Saint Jean surmontée d’une grande statue dorée. En poursuivant, on trouve les premières balises du GR°6 et les coquilles jacquaires européennes. Traverser  une première voie ferrée sous un pont puis une deuxième, également sous un pont. A la sortie de ce deuxième pont, prendre tout de suite à droite. C’est ici la fin du parcours urbain de l’itinéraire.

 

  Suivre alors le GR°6 sur 3 km environ. Après un parcours goudronné, il suit la rive gauche du canal des Alpines et coupe une route départementale (franchir les deux murets - attention au trafic automobile). Au lieu dit "Mas de Panisse" non indiqué sur la carte au 1/100 000ème, laisser le GR°6 qui part tout droit et prendre à droite le chemin qui longe le canal. (être vigilant pour ne pas rater cette direction). On ne quittera plus la rive gauche du  canal pendant 6 km environ jusqu’au lieu-dit "Les Prêcheurs" indiqué sur la carte.

 

  Ici, il faut quitter le canal qui tourne à droite, passe sous la voie ferrée pour se jeter dans le Rhône. Ayant complètement abandonné le canal des Alpines, suivre tout droit une petite route goudronnée jusqu’à un passage à niveau désaffecté (ne jamais traverser la voie ferrée). Après avoir longé une maison, prendre la piste qui part légèrement à gauche (ne pas prendre le cheminement qui longe la voie ferrée). Cette piste variée (2 kilomètres), quasiment rectiligne vient buter sur une route à circulation relativement soutenue (on retrouve le bruit de la civilisation). Prendre à gauche jusqu’à un giratoire. Là, se diriger à droite en empruntant une rue qui passe devant la prison d’Arles (bâtiment très caractéristique !). Au droit de la prison, prendre tout droit. On entre dans la banlieue d’Arles. A travers zones d’activités et zones d’habitation, le cheminement urbain plein sud, sur 3,5 kilomètres environ, permet de rejoindre le centre ville.

                                                         ------------------------------------------------------------

 

     retour à Languedoc voies

                   Lyon-Arles

                   

                                                             delhommeb at wanadoo.fr - 18/09/2009