V. Pau / Palo (Webcompostella) : Lescun - borda Bisaltico - Hecho

 

 

 

  

 

  De Lescun, descendre le GR10 (balisage rouge et blanc) par la route pour remonter en face (gîte du Lauzart tél.05.59.34.51.77 au camping à 1 km). Poursuivre jusqu'au carrefour dit "des quatres chemins" ou "patte d'oie" (alt. 878 m). Y suivre le panneau "Labrénère, Col de Pau" et couper les deux premiers lacets de la route par le GR. Lorsque celui-ci quitte la 2e fois la route à gauche, l'abandonner en poursuivant sur la route (flèche jaune). Second panneau "Labrénère, Col de Pau" plus haut.

 

  A la lisière de la forêt la route devient piste (flèche jaune) pour s'engager dans le Vallon de Labrénère. Parking (alt. 1112 m) avec panneau jaune "Col de Pau 2h45" (4,5 km - 1h15 de Lescun).

 

  Le chemin est balisé blanc-rouge-blanc avec parfois des flèches jaunes. Suivre la piste et passer rive droite par le petit pont ou plus loin à gué. A l'abreuvoir la piste devient chemin, qui revient rive gauche au pont d'Itchaxe, peu avant l'entrée du Parc National (0h45 du parking) et passe peu après sous la cabane d'Itchaxe (visible au dessus du chemin, bon abri avec porte non fermée, table, 2-3 places au sol, eau en dessous; 2,5 km du parking). On y passe en coupant par les flèches jaunes. Sinon autre cabane au toît de tôle rouillée (abri sommaire avec porte cassée) un peu plus loin dans la boucle du sentier blanc-rouge-blanc. Les chemins se rejoignent peu avant les cabanes du Pénot (abris sommaires avec toit mais sans plancher ni porte) sur un replat dans la partie la plus large du vallon.

 

  Le chemin franchit ensuite un ressaut raide (balisage blanc-rouge-blanc plus fréquent) sur la rive gauche d'une gorge et débouche en traversant le ruisseau dans une large combe peu inclinée les Cabanes de Bonaris (une de restaurée, occupée par le berger, abri sommaire dans une cabane voisine, demander au berger; fontaine). (durée: 1h45-2h du parking).

 

  Traverser le replat humide et grimper le chemin visible en face (passage du col déconseillé par brouillard). Deux autres ressauts aboutisent au col de Pau (alt. 1942 mètres) (6 km- 2h45-3h du parking).

On y trouve quelques flèches jaunes accompagnées de la mention "Camino de Santiago" et de souvenirs de l'histoire mouvementée du col ! Vue panoramique sur la Vallée d'Aspe et le Pic du Midi d'Ossau coté français, et l'Aragon Subordàn (Sierra de Bernera, Chipeta alto, Pena Forca... appelées les Dolomites espagnoles) coté espagnol.

 

  Ici commence le balisage (rouge et blanc) du GR65.3.3, mais il n'est pas toujours très présent et complété par des flèches et marques jaunes. Le chemin traverse surtout des prairies où il n'est pas très net. Source Santa Maria sur la gauche immédiate du chemin au premier plat dans la descente (après un passage où l'on devine l'entaille de l'antique voie romaine). Le chemin reste en hauteur versant gauche pour atteindre un premier léger col à gauche d'une proéminence.

 

  Là, le GR poursuit vers un autre mini-col à gauche de la proéminence rocheuse du Mallo Anaron, mais un autre sentier, non balisé mais clair, contourne la colline par la droite pour descendre vers le torrent qui vient du plat marécageux: cette variante permet d'accéder en cas de besoin à une cabane correcte, en pierre rose, située plus bas sur la droite du torrent. Un mini-abri en tôle (ouvert avec demi-porte, très sommaire) se trouve aussi sur la droite du chemin balisé, entre les deux petits cols.

 

  Au delà, dans la partie herbeuse de la descente, le GR essaie de suivre l'ancienne chaussée romaine (zone plus empierrée ou herbe moins haute, cairns et marques sur les rares pierres), mais on peut aussi en couper les lacets. En cas de doute rester sur la gauche de la pente herbeuse, dominant une zone plus raide boisée. Après les lacets le chemin file à droite pour rejoindre de manière peu évidente le fond du torrent (dominé par la cabane signalée plus haut). De là il redescend le long du torrent.

 

  En bas (5,5 km - 1h30-2h du col), on arrive au parking de "Guarrinza" (alt: 1240 m), ensemble de bâtiments visibles à la descente, abandonnés ou fermés. Seul un abri ouvert très sommaire près du bâtiment militaire dit "Refugio de la Mina" (à 1 km du parking, à gauche, du même coté du Rio), permet de s'abriter de la pluie, mais sans possibilité d'y dormir.

 

  Attention, croisement ici du GR11. Suivre à droite la piste du GR 11.1 (direction Gabardito), traverser le pont et poursuivre par la piste descendante. Après 3 km, on arrive au lieu dit "Selva de Oza" (alt. 1140 m) (2h40 du col). Refuge fermé depuis des années, devenu squat. Bar en journée en été; abri grillades correct. Au dessus se trouve le camp des jeunes "Campamento juvenil Ramiro el Monje" (réservé aux colonies occasionnelles organisées). 200 m après le pont il y a aussi un refuge forestier offrant un abri sommaire (cheminée, sol sale).

  

  Du pont en contrebas, deux possibilités: soit descendre directement par la route jusqu'à San Juan de Dios; soit poursuivre par le GR 65.3.3 derrière le panneau à l'entrée du pont.

 

  Le GR est peu balisé, mais il suffit de suivre le chemin, qui monte en forêt pour traverser un torrent.

800m plus loin, il amorce la redescente vers la passerelle de Sil ("Puen d'Ysil", jonction route possible). Le GR repart alors pour une bonne grimpette qui fait traverser un joli torrent rouge. Après une clairière dominant une première zone de gorges peu marquées, on redescend par GR vers le camp de jeunes "San Juan de Dios" (12,5 km - 3h20 du col). Egalement fermé et devenu squat. Mais en face, au bord de la route, on trouve un refuge forestier offrant un abri correct (2 bancs, sol en ciment, cheminée).  

 

  De là, de nouveau deux possibilités:

- soit prendre l'étroite route (prudence !) pour passer dans une 2e série de gorges impressionnantes (la Boca del Infierno). On trouvera au sortir des gorges une maison forestière réhabilitée en Centro de Interpretation del Megalitismo (musée de la préhistoire locale, bar-snack, tél: 974.37.51.23). S'ouvre alors une zone plus large dénommée Plan de Santana.

- il peut être intéressant si l'on est moins pressé de suivre le GR qui emprunte l'ancienne "Via Romana" reliant CesarAugusta (Zaragoza) à la Gaule, contournant par un passage en hauteur le problème des gorges que l'on n'avait alors pas encore résolu au Somport. Tour de vigie en haut, et ensuite la sensation en dominant les gorges et la vallée d'avoir enfin franchi les Pyrénées !

 

  Chemin et route se retrouvent au Pont de Santa Ana (16 km - 4h10 du col), peu avant l'hôtel Uson (tél: 974.375.358). De là part la route pour la station de ski de Gabardito: le GR l'emprunte au début sur certaines cartes (avant de poursuivre par une piste forestière jusqu'à Echo): cela permet, à 1,5 km, de dormir au camping et gîte (albergue) Borda Bisaltico (tél: 974.375.388/098) (pour y accéder, couper 400 m plus loin par le GR 11.1 direction Gabardito jusqu'à retomber sur la route); mais il n'est plus possible ensuite de retraverser simplement l'Aragon pour rejoindre Siresa, ce qui est fort dommage (sauf à la passerelle face au "refugio de pescadores", mais l'accès est difficile à trouver).

 

  Donc autant poursuivre par la route jusqu'à Siresa (21 km du col). Albergue (tél: 974.375.385, mobile: 619.561.004); et Hotel Castillo d'Acher (tél: 974.375.113/313).

  Même si l'entrée en est payante, le pèlerin visitera San Pedro de Siresa; église IXe-XIIe S. d'une grande sobriété romane, seul reste d'un monastère carolingien de 150 moines ayant eu l'une des plus grandes bibliothèques d'Europe; voir entre autres la descente du Christ en croix fin XIIIe et le rétable de St Jacques (ouvert en été de 11 à 13 et de 17 à 20h, en hiver les WE de 11 à 13 et de 15 à 17h).

 

  Poursuivre ensuite par la route jusqu'à Echo (3 km - 30 mn de Siresa). Un chemin y mène aussi (balisage jaune PR-HU 18 au bout du pont romain, puis GR 15), mais est sensiblement plus long (1h).

Hôtels et chambres d'hôtes, (tél. Office du tourisme: 974.375.505/329). Eglise au centre du village.

    

     retour à V.Pau WebC

                                                                       16/06/2011

delhommeb at wanadoo.fr